Un million d'enfants déscolarisés à Madagascar

Publié le par Alain GYRE

24/11/2016     

Un million d'enfants déscolarisés à Madagascar

 

Plus de marchands ambulants, des sans-abris évacués du centre-ville. À Antananarivo, les autorités malgaches ont adopté les méthodes fortes avant l’ouverture le 26 novembre du 16ème sommet de la francophonie.

À Madagascar, au même titre que le malgache, le français a le statut de langue nationale. Presque personne pourtant ne parle quotidiennement le français. C’est ce dont témoigne le père salésien NANDRASANA Rufin. Responsable de la pastorale des jeunes pour Madagascar et l’île Maurice, il revient avec Marie Duhamel sur la déscolarisation et ses causes et conséquences sur la Grande Île.

Selon une enquête faite pour le compte du ministère de l’éducation malgache, environ 10% des jeunes n’accèdent pas à l’école. Ils sont un million, de 10 à 15 ans, à être déscolarisés. Certains n’y ont jamais mis les pieds, d’autres l’ont quitté en cours de route, à 9 ou 15 ans. Seulement 20 % des jeunes âgés de 20 ans continuent à étudier.

Arrivé en 1981 à Madagascar, les Salésiens sont répartis en dix communautés sur l’île. Quatre communautés se vouent à l’enseignement général, trois à l’enseignement technique et professionnel. Les Salésiens, aidés par des donateurs, font de nombreux appels à projet pour pouvoir offrir des bourses sociales aux parents, qui apportent néanmoins toujours une contribution. Il existe également des bourses pour récompenser les élèves les plus méritants.

Source: Radio Vatican

http://www.etropique.com/

Publié dans Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article