Une nouvelle route pour la capitale

Publié le par Alain GYRE

Une nouvelle route pour la capitale

Publié par : APOI  21 novembre 2016     

     

C’est avec faste que les autorités et la CRBC (China Road and Bridge Corporation) ont inauguré la voie rapide reliant la Route digue et le Boulevard de l’Europe. Une cérémonie qui a vu la participation des élèves des écoles environnantes et de quelques habitants. Une manière pour s’assurer que les usagers, notamment à proximité, s’approprient ces infrastructures et veillent à les garder en bon état. Car l’entretien et la protection des biens communs, ce sont les véritables enjeux dans la Grande île.

La construction de la voie rapide a nécessité la mobilisation de 5 000 employés durant 6 mois. Mesurant 4km, la route a été érigée sur un terrain marécageux. « La technicité que nous avons utilisé dépasse les normes internationales. La route a 30 cm de fondation, 20 cm de base et 5 cm de revêtement », indique Larissa Ratsiraka, porte-parole de la CRBC. Sur place, le goudron n’est pas encore lisse. En fait, l’entreprise n’a pas encore appliqué la couche supérieure. « C’est pour cela que nous invitons les automobilistes à pratiquer cette route afin de lisser la couche existante, ce qui nous permettra ensuite de procéder à la phase finale », poursuit la porte-parole. Cette dernière phase ne sera sans doute entamée qu’après la saison des pluies. L’année prochaine, la route sera prolongée jusqu’à Ambohitrimanjaka, une banlieue à l’ouest de la capitale. Les questions relatives au coût de la construction de la nouvelle route n’ont pas eu de réponses claires. Les responsables ont simplement évoqué qu’il s’agit d’un « accord entre la CRBC et le gouvernement malgache ».

Assistant à la cérémonie d’inauguration, le Président de la République a annoncé une série de constructions pour 2017. A titre d’exemple la route reliant le centre ville à la banlieue Est : entre le Marais Masay et Ampasapito. La réhabilitation des canaux d’évacuation et la mise en place de lampadaires fonctionnant à l’énergie renouvelable ont aussi été évoquées. Par contre, les travaux ne sont pas encore terminés pour la route entre Tsarasaotra et Ivato prévue pour être praticable pour le Sommet de la Francophonie.

http://www.agencepresse-oi.com/

Publié dans Francophonie

Commenter cet article