20MW d’énergie solaire en 2017

Publié le par Alain GYRE

20MW d’énergie solaire en 2017

Publié par : APOI  14 décembre 2016           

 

C’est à Ambohipihaonana, à 70 km au sud de la capitale, que sera construite la première centrale solaire photovoltaïque de l’île. Le choix du site est stratégique, à mi-chemin entre Antananarivo et Antsirabe, la capitale industrielle de Madagascar.

Avec une production de 20MW, cette centrale solaire est la plus grosse installation de l’océan Indien. « Cette production équivaut à la consommation énergétique de 50 mille foyers. Elle permet de subvenir aux besoins croissants de la capitale et de répondre à la demande actuelle et à venir des industriels de la ville d’eau (Antsirabe NDLR). A travers ce défi, nous accompagnons la mission de la transition énergétique », indique Ottmane Hajji, DG de Green Yellow, l’initiateur du projet. Cette entreprise opère dans plusieurs pays dans le domaine des solutions photovoltaïques notamment en France, à La Réunion, à Mayotte, à Maurice, au Cambodge. Depuis 20 ans, elle a supervisé l’efficacité énergétique des enseignes Jumbo et Score (groupe Casino). Green Yellow va injecter 25 millions d’euros pour mettre en place la station solaire. Ainsi, 74 mille panneaux solaires seront installés sur le site d’Ambohipihaonana.

Electricité à prix compétitif

Les travaux seront achevés dans un an, la distribution sera effectuée en coordination avec la Jirama*. Ce qui semble logique car le transport et la distribution de l’électricité sont des services régaliens réservés à la société d’Etat. Néanmoins, selon Ottmane Hajji, le prix du kWh sera commercialisé à prix compétitif à la Jirama : à moins de 12 centimes d’euros. « Ce tarif est inférieur au coût du thermique ; de plus grâce à la centrale solaire, le pays économise 25 mille tonnes d’émission de CO2 par an, un atout majeur pour l’environnement », conforte le DG de Green Yellow. A terme, l’entreprise augmentera sa capacité de production au-delà des 20MW. Mais cela dépend des terrains disponibles et de la demande en électricité.

La construction de cette centrale solaire fait partie d’un programme général du gouvernement sur l’exploitation des ressources renouvelables. Récemment, des projets de centrale hydraulique dont ceux de Volobe et Sahofika ont été attribués. Bien qu’indirectement, ces initiatives répondent aux recommandations des bailleurs de fonds surtout le FMI d’assainir la Jirama. Comme cette société vend à perte**, l’Etat verse 300 milliards d’ariary par an pour pallier le gap. A moins que ces projets ne soient des gesticulations, il semble bien que le train de la transition énergétique est en marche.

*Société nationale d’électricité et d’eau.

** Le coût de la production de l’électricité est à 936 Ar/kWh pour la Jirama alors que le prix de vente est à 576 Ar.

http://www.agencepresse-oi.com/2

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article