Madagascar convainc les bailleurs de soutenir son développement

Publié le par Alain GYRE

Madagascar convainc les bailleurs de soutenir son développement

 

Les trois quarts des Malgaches vivent sous le seuil de pauvreté avec moins de 2 dollars par jour. Le quartier populaire d’Ivato en périphérie d'Antananarivo.

© RFI/Paulina Zidi

Par RFI Publié le 02-12-2016

La conférence des bailleurs pour Madagascar s'est ouverte jeudi 1er décembre à Paris. Pendant deux jours, la Grande Ile fait du pied aux investisseurs publics et privés. La journée d'hier était consacrée aux grands bailleurs internationaux comme la Banque mondiale, l'Union européenne, la Banque africaine de développement. Madagascar espérait près de 5 milliards mais les promesses de financement des bailleurs de fonds ont atteint 6,4 milliards de dollars sur 4 ans hier. Les objectifs ont donc été dépassés.

Lancé en 2015, le Plan national de développement malgache entend atteindre une croissance de 6,5% d'ici 2019. Condition sine qua non d'après le gouvernement pour lutter efficacement contre la pauvreté. La Banque africaine de développement fournira un milliard de dollars pour soutenir ce plan.

« Le plus important après ces annonces va ensuite être de s’asseoir autour de la table pour le gouvernement et de définir les priorités les plus importantes, explique Soraia Melali, administratrice à la BAD. Je dirais pour ma part que l’agro-industrialisation, avec la nutrition en particulier, sont des événements extrêmement importants pour Madagascar. »

80% de la population malgache vit de l'agriculture. Le développement du secteur est donc crucial pour l'économie. « Les axes prioritaires ce sont les infrastructures hydro-agricoles pour produire mieux, produire plus, notamment sur les produits de base, viser le marché intérieur et aller sur le marché régional et international, souligne Rivo Rakotovao, le ministre de l'Agriculture malgache. Et le défi c’est de faire vivre ensemble donc l’exploitation familiale avec l’exploitation industrielle pour une transformation du monde rural. »

Aujourd'hui les trois quarts des Malgaches vivent sous le seuil de pauvreté avec moins de 2 dollars par jour.

http://www.rfi.fr/

Publié dans Economie

Commenter cet article