Terres rares dans l'extrême nord-ouest de Madagascar

Publié le par Alain GYRE

Terres rares dans l'extrême nord-ouest de Madagascar

Par Jeanne RichardDiffusion : jeudi 29 décembre 2016

 

Eudialite, une variété de terre rare.mern.gouv.qc.ca

Dans l’extrême nord-ouest de Madagascar, en face de l’île de Nosy Be, célèbre pour ses plages paradisiaques et ses récifs coralliens, sur la presqu’île d’Ampasindava. La zone est très sauvage, difficile d’accès, et les gens qui y vivent sont dans une extrême pauvreté. Mais le sous-sol regorge de richesses, comme souvent à Madagascar. En particulier du tantale, un minerai considéré comme une terre rare et utilisé en électronique dans les téléphones portables, les ordinateurs ou les GPS par exemple. On le retrouve aussi dans les missiles, les fusées et les avions grâce à ses propriétés physiques remarquables (résistance à la chaleur et à la corrosion). Dans cette presqu’île, la société allemande Tantalus et sa filiale locale TREM (Tantalus rare earth malagasy) a acquis une concession de 300 km2. Des tests sont en cours et s’ils sont concluants, l’entreprise espère obtenir le permis d’exploitation au plus tard en 2017 et pour une durée de 30 ans. Mais le procédé d’extraction de ces terres rares est lourd pour l’environnement, alors que la concession est en bordure d’une aire protégée. Et la population est dépassée.

http://www.rfi.fr/

Publié dans Economie, Terres rares

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article