Dadalira – Le valihiste aurait eu 113 ans cette année

Publié le par Alain GYRE

Dadalira – Le valihiste aurait eu 113 ans cette année

 

Un grand valihiste, une icône même de la culture malagasy, Dadalira a commencé à jouer du Marovany dès son plus âge, plus précisément à 16 ans. Si Dadalira était encore parmi nous, il aurait aujourd’hui 113 ans. Ayant déménagé dans le paisible village de Ranomafana vers 1940, il y est resté depuis avec son instrument préféré qu’il a fabriqué de ses propres mains. « Certes, l’âge a altéré ses capacités de chanter, mais sa maîtrise de la valiha n’a pas changé d’un poil. Sa musique figure même dans la dernière partie de la compilation Ranomafana Rhythms Volume 1: Traditional Music from Eastern Madagascar réalisée par Dylan Chapple. Le secret de sa longue vie? Et bien, c’est qu’il est végétarien, il boit du rhum et fait beaucoup d’exercices pour les genoux », explique le magazine Popmuse. A travers sa musique, il reflète la richesse musicale des Antanala. D’ailleurs, une vidéo dans laquelle il nous guide dans l’univers musical particulièrement riche, diffusée en 2011, a de nouveau été publiée par le magazine pour lui rendre hommage.

Préserver les pratiques disparues

Parmi les 18 ethnies officielles que compte Madagascar, les Antanala – littéralement ceux de la forêt – sont très minoritaires. Ils vivent sur les contreforts sud des hauts plateaux. En symbiose avec la forêt, ils y puisent nourriture, plantes médicinales, matériaux et les différentes espèces de bambous pour fabriquer leurs instruments de musique. Comme partout à Madagascar où 300 000 hectares de surface boisée sont détruits chaque année, la forêt, espace vital des Antanala, rétrécit chaque jour. Certaines espèces de bambous surexploitées se raréfient, menaçant l’existence d’instruments dont ils sont la matière première. Il en est de même des cérémonies animées avec ces instruments. Fragile et menacée, la culture Antanala a, néanmoins jusqu’à aujourd’hui, su préserver quelques pratiques disparues partout sur l’île. Dadalira, un vieux maître de la musique, à travers la vidéo, exhume de l’oubli quelques instruments disparus depuis longtemps. Cette vidéo est disponible sur internet.

Recueillis par T.A.

http://www.matin.mg/

Commenter cet article