Inondation – Douze mille sinistrés à Toliara II

Publié le par Alain GYRE

Inondation – Douze mille sinistrés à Toliara II

19.01.2017

 

De fortes précipitations font des milliers de victimes à Tuléar II. Les autorités locales lancent un appel de détresse.

Le monde à l’envers. Sécheresse sur les Hautes terres, inondation dans le Sud. Quelques communes du district de Tuléar II sont frappées par des inondations depuis le début de l’année. La commune de Maro­miandra est l’une des plus dévastées. On y recense

12 000 personnes et 2 006 ménages sinistrés, plusieurs cases d’habitation détruites et 540 hectares de champs de culture et de rizières sous l’eau. Deux personnes habitant le district de Sakaraha, ont également été retrouvées mortes dans cette commune cette semaine, après avoir été emportées par le courant. Le rapport a été fait par le chef de district de Tuléar II, Vonjy Manante­nasoa Bototsako, après une descente sur place, hier.

« L’eau a commencé à monter depuis le 11 janvier. Suite à de fortes précipitations dans le district de Sakaraha, une crue sur le fleuve de Fiherenana a été constatée. Comme le niveau du sable de ce fleuve est trop élevé, l’eau n’a pas suivi le lit du fleuve pour se jeter directement dans la mer, une grande partie a dévié dans cette commune de Maromiandra », explique le chef district.

Maromiandra est totalement isolée actuellement. Les villageois sont condamnés à rester temporairement dans cette commune, ils ne peuvent se déplacer ni à Tuléar, ni à Belalanda, les routes sont coupées.

Isolée

L’inondation est loin d’être maîtrisée dans cette commune. Le chef de district de Tuléar II souligne même que le niveau de l’eau continue à monter. La population locale a tenté de limiter les dégâts en mettant des sacs de sable pour servir de balise sur la digue. « C’était peine perdue, le courant est trop fort et les balises n’ont pas résisté », déplore Vonjy Manantenasoa Bototsako.

Les autorités locales lancent un appel de détresse.

« L’État doit suivre de près cette situation, autrement, la  famine  est à craindre. Les réserves des villageois tarissent alors que les champs de culture sont noyés sous l’eau », renchérit la source.

D’autres victimes à Tuléar II

Les communes de Milenaka, Tsianisiha, Ankilimalinika dans le district de Tuléar II sont aussi victimes de l’inondation, à cause de l’importante pluviométrie dans le Sud. Le Bureau national de la gestion des risques et catastrophes (BNGRC) a recensé 831 sinistrés, 175 personnes déplacées dans 14 sites d’hébergement et 504 cases d’habitation partiellement ou totalement détruites, au début du mois. Le 14 janvier, 85 % de ces cases auraient été déjà réparées et 92 % des personnes déplacées, seraient rentrées chez elles.

Miangaly Ralitera

http://www.lexpressmada.com/

Publié dans Météo - Madagascar

Commenter cet article