Le Papango et la Poule

Publié le par Alain GYRE

Le Papango et la Poule

Le Papango et la Poule

 

La robe de la Poule se déchira, un jour. Pour la recoudre, elle chercha partout à emprunter une aiguille et s’adressa, dans ce but, à tous les animaux : personne ne voulut lui en donner une, à l’exception du Papango qui lui prêta obligeamment la sienne.

 

Mais l’aiguille fut perdue. Lorsque le Papango vint réclamer son bien à la négligente Poule, celle-ci dut lui avouer qu’elle ne retrouvait plus l’aiguille. – «Te l’aurait-on volée ?» – Pas de réponse.

 

Devant ce mutisme obstiné, le Papango, fort en colère, dit à la Poule consternée : « Si tu ne me rends pas mon aiguille, je te prendrai tes petits en compensation du dommage causé, jusqu’à ce que tu la retrouves.»

 

C’est pourquoi le Papango, de nos jours, enlève les poussins et les petits poulets pour les dévorer : c’est la rançon payée par les descendants de la Poule pour l’aiguille perdue jadis par leur aïeule et non encore rendue au Papango.

 

Contes-et légendes bara

http://www.newsmada.com/

Bulletin de l’Académie malgache

www.bibliothequemalgache.com

Commenter cet article