Madagascar: retour en enfance dans la localité d’Ambohimanga

Publié le par Alain GYRE

Madagascar: retour en enfance dans la localité d’Ambohimanga

 

Les enfants de la commune rurale d'Ambohimanga Rova s'affrontent lors d'une compétition de course de pneu, le 31 décembre 2016.

© Sarah Tetaud / RFI

Par RFI Publié le 01-01-2017

C’est une grande journée d’animation qui s’est déroulée à Ambohimanga, à environ 20 km de la capitale malgache, samedi 31 décembre. Cette colline royale, d'ordinaire si paisible, s'est transformée en un haut lieu de compétition de jeux d'antan avec, notamment, des courses de calèches, d'échasses ou encore de pneus. Une manière, pour l'association organisatrice, de transmettre la culture et l'identité malgaches aux jeunes générations et de proposer, en ce jour de la Saint-Sylvestre, des animations gratuites à tous les enfants de cette localité rurale.

« A vos marques. Prêts ? Partez ! » Pieds nus, deux grands bâtons dans chaque main, les concurrents de la course de pneus s'élancent dans la descente goudronnée de la colline d'Ambohimanga.

Hanja Ramilison est le président de l'association « Kilonga Milalao », (littéralement « Les enfants qui jouent » ) qui oeuvre pour l'éducation culturelle des jeunes et la préservation du patrimoine culturel de Madagascar.

« On essaie de remettre au goût du jour les anciens jeux avec lesquels on a grandi. Donc là, les jeunes que vous voyez à la course de départ, c'est pour la course de pneus. C'est typiquement malgache. Le but du jeu, c'est de maîtriser le pneu avec les deux bâtons jusqu'à la ligne d'arrivée et de faire le meilleur chrono », explique-t-il.

Après 1km de course, Franco, 10 ans, franchit la ligne d'arrivée. « Le parcours était long ! Il y a eu des montées, des descentes et aussi beaucoup de trous dans la route ! », précise ce participant.

Pour une meilleure maîtrise de son pneu, Taina, 12 ans, avait une astuce. « Moi dans mon pneu, j'ai mis de l'huile de moteur et de la bouse de zébu avec des feuilles d'arbres pour que mes bâtons aient une meilleure adhérence », révèle-t-il.

Courses de pneus, de calèches, d'échasses, de portage de bouteille d'eau sur la tête ou encore concours de joute oratoire ou de jeux de stratégie, cette journée de la Saint-Sylvestre aura été l'occasion pour plus de cent jeunes de s'amuser et de perpétuer certaines traditions malgaches.

http://www.rfi.fr/

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article