Contes et comptines malgaches – Trois nouvelles éditions prochainement publiées par Madagascar Namako

Publié le par Alain GYRE

Contes et comptines malgaches – Trois nouvelles éditions prochainement publiées par Madagascar Namako

 

La lecture n’est plus considérée comme la porte d’accès privilégiée au savoir et n’est plus synonyme de plaisir. Ce désamour pour les livres vient du glissement de notre société de ce qu’on appelait les humanités vers le technico-commercial. Partant de ce point de vue, l’Ong Madagascar Namako a décidé de mettre sur place une stratégie pour inciter les jeunes à s’intéresser à nouveau à la lecture. Il s’agit de recueillir quelques-uns des contes et légendes, de chansons enfantines traditionnelles venant de toutes les régions de la Grande île, présentés en malgache avec amour par des enseignants, écrivains et artistes malgaches. Les parents sont ainsi les plus concernés car les œuvres sont en réalité faits pour les enfants de trois ans et plus. « Le concept est de créer des petits livres incluant les contes malgaches qui ne sont pas des inventions mais des héritages de nos ancêtres. Ornés d’images et écrit en langue malgache, ses livres aideront les enfants à s’intéressé petit à petit aux livres. Avec l’aide des parents, comme les Ntaolo l’ont fait autrefois, il suffit de raconter les histoires aux mômes continuellement.  Avec le temps, ces derniers chercheront eux-mêmes les livres qui les intéressent », confie Basilisse Pflüger Rakotomalala, présidente de l’organisation. Ainsi, depuis 2012, 12 éditions du « Boky namako » ont été déjà publiées en collaboration avec plusieurs écrivains et peintres malgaches, notamment Michel Rakotoson, Nalisoa Ravalitera,  Patoo, Antso Andrianary et bien d’autres encore. Un disque composé de comptines et de chansons enfantines illustrées par les aquarelles de Rainforest est aussi disponible. De « Iny hono izy Ravorom-bazaha » à « Diavolana », en passant par le chant des scouts, « Aiza re ilay malabary ». Prochainement, trois livres seront publiés notamment « Ikalasatromena », « Ilay maskiny nanjary mpanjaka », et « Ireo biby telo matanjaka ».

http://www.matin.mg

Publié dans Littérature, Contes

Commenter cet article