Madagascar a connu la pire campagne dans la filière vanille en 2016

Publié le par Alain GYRE

Madagascar a connu la pire campagne dans la filière vanille en 2016

8/02/2017     

 

Madagascar a connu la pire campagne dans la filière vanille en 2016 "Madagascar a connu la pire campagne dans la filière vanille en 2016", a révélé mardi à Xinhua Mamy Razakarivony, président du groupement des exportateurs de la vanille de Madagascar (GEVN), lors de deux jours d'atelier sur la filière qui s'est tenu les 6 et 7 février au pays.

Selon ce professionnel, la campagne de 2016-2017 est la pire année que la filière n'a jamais connue, avec 1.500 tonnes contre 2.000 à 2.500 tous les ans.

"L'objectif est d'assainir et redresser le marché qui est miné par l'insécurité, la non maîtrise de date de campagne ainsi que l'immaturité de la qualité de la vanille", a expliqué M. Razakarivony à Xinhua en marge de l'atelier regroupant les professionnels dans le secteur et le ministère de tutelle.

De son côté, Tazafy Armand, ministre malgache du Commerce et de la Consommation, a révélé dans son discours lors de l'atelier sur la filière vanille que "la baisse de qualité de la vanille malgache est causée par l'entrée en scène des opérateurs informels qui engagent une concurrence déloyale".

"Ce qui entraîne la flambée du prix sur le marché local à part la hausse de la demande sur la marché international", a expliqué à Xinhua M. Armand.

"En termes de qualité, les tests sur le taux de vanilline ont affiché moins d'un pourcent", a fait savoir M. Razakarivony en marge de la concertation pour la sécurisation et la professionnalisation de la filière vanille.

"Les opérateurs opportunistes qui sont des non professionnels effectuent de la cueillette précoce environ trois mois avant même la floraison", a-t-on appris lors de l'atelier.

D'après M. Razakarivony, l'une des résolutions à l'issue de cet atelier sur la filière vanille de Madagascar est la mise en avant du rôle du centre régional de l'observatoire de la floraison qui est l'unique organe apte à déterminer la date de future campagne 2017-2018.

Le prix du kilo de la vanille de Madagascar est passé de 60 dollars en 2014, à environ 135 dollars en 2015 et plus de 210 dollars en 2016. Madagascar est le premier pays producteur mondial assurant environ 80% de la vanille dans le monde.

Source: Agence de presse Xinhua

http://www.etropique.com

Publié dans Economie, Vanille

Commenter cet article

Anonyme 03/04/2017 00:42

la pire vous dites? je crains fort que cela s'empire avec la campagne qui vient là.....