Madagascar: fortes tensions autour des pannes de courant

Publié le par Alain GYRE

Madagascar: fortes tensions autour des pannes de courant

Les réponses apportées par la Jirama, compagnie d'électricité et d'eau de Madagascar, aux pannes de courant, ne satisfont pas les consommateurs

 

© DR.

Par RFI Publié le 10-02-2017

Depuis samedi 4 février, la commune d'Itaosy, qui jouxte la capitale Antananarivo, est sans électricité en raison d'une panne de transformateur. Après plusieurs réclamations auprès de la Jirama, la compagnie d'eau et d'électricité de Madagascar, qui sont restées sans réponse, la population est descendue dans la rue, mercredi 8 février. Une manifestation improvisée qui aurait pu tourner à la révolte : depuis plusieurs semaines, les coupures de courant sont récurrentes, surtout dans les quartiers les plus pauvres de la capitale.

Vers 18 h, mercredi soir, une cinquantaine d'habitants d'Itaosy réclament la réparation d'un transformateur électrique, en panne depuis samedi. La manifestation prend rapidement de l'ampleur. Barricades, jets de pierre : plusieurs centaines de personnes rejoignent le mouvement, et l'émeute est évitée de peu.

 « La foule était enragée, témoigne Richard, un commerçant qui a assisté à la scène. Elle a voulu mettre le feu au transformateur. » Un autre témoin, Fabrice, raconte : « Ils ont brûlé les pneux, et ils ont dit aux forces de l'ordre : "C'est la Jirama qu'on veut, pas la police" ».

 

http://www.rfi.fr/

Délestage à Madagascar : les Tananariviens dans la rue pour montrer leur ras-le-bol

LINFO.RE – créé le 9.02.2017 - La rédaction

 

Alors que les coupures de courant s’éternisent à Antananarivo, la population a décidé de réagir en manifestant leur colère dans la rue. Blocage de route, jet de pierres sur les voitures et pneus brûlés étaient au menu mercredi soir.

Une centaine de personnes incontrôlables

Ils n’en peuvent plus. Les habitants d’Anosimasina Itaosy à Antananarivo ont pris la décision ultime de sortir dans les rues de la capitale mercredi soir. Et pour cause : les coupures d’électricité sont interminables. La population, victime d’un "black-out" depuis samedi, a sorti les pierres et les briques pour témoigner leur colère. Elles étaient plus d’une centaine de personnes incontrôlables à descendre dans les rues pour bloquer la circulation en brûlant des pneus au milieu de la chaussée. Certains conducteurs ont dû changer de route. Les usagers des transports en commun étaient contraints de rentrer chez eux à pied dans le noir face à une insécurité à craindre.

Délestage interminable à Antananarivo

Des agents des forces de l’ordre dépêchés sur les lieux n’ont pas réussi à disperser les manifestants en colère. "Nous avons enduré les coupures d’électricité depuis samedi à cause de ce câble. Ce jour, un autre câble a été coupé, entraînant la coupure d’électricité sur l’autre partie du quartier. Des techniciens de la société Jirama sont passés, lundi, mais ils n’ont pas réparé la panne", ont témoigné des victimes citées par le journal L’Express de Madagascar. Le quartier d’Anosimasina Itaosy n’est pas le seul à subir les conséquences du délestage interminable dans la capitale malgache. Les coupures deviennent plus longues et plus fréquentes pouvant atteindre jusqu’à 12 heures par jour.

Le même refrain de la Jirama

Face à cette manifestation de ses clients, la société Jirama qui distribue l’eau et l’électricité à Madagascar a donné ses explications. "Cette coupure d’électricité est due au délestage et le problème est résolu", a-t-elle déclaré. Dans un communiqué, la société semi-privée a une nouvelle fois affirmé que le délestage est le résultat de l’absence de pluie dans la localité d’Andekaleka. Elle a appelé ses abonnés à rester "calmes, patients, et de ne prendre part à aucune forme de vandalisme", attitudes que la population a observées depuis de longs mois. Dans son communiqué, la Jirama a souligné : "nous sommes en train de mettre à exécution des solutions concrètes face à cette situation et nos techniciens sont à l’œuvre, jour et nuit, afin d’atténuer ces désagréments". La réaction des autorités malgaches se fait vraiment attendre face à ce problème permanent de ravitaillement d’électricité

 

http://www.linfo.re

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article