Madagascar: la culture urbaine à l’honneur

Publié le par Alain GYRE

Madagascar: la culture urbaine à l’honneur

Madagascar: la culture urbaine à l’honneur

Image du documentaire «Mada Underground», réalisé par Philippe Chevallier et Denis Sneguirev en 2016.

© RFI/Arturo Mio

Par RFI Publié le 12-02-2017

 

Salle comble samedi soir à l'Institut français de Madagascar. Ils étaient des centaines venus assister à la projection du documentaire Mada Underground, réalisé par Philippe Chevallier et Denis Sneguirev en 2016. Un témoignage poignant du quotidien de six artistes malgaches qui, confrontés au manque de moyens, redoublent d'ingéniosité et de créativité pour mener à bien leurs projets. Un film sur l'art urbain à Antananarivo, sur le mélange des cultures, et le choc des mentalités.

Dans la salle, le public est conquis. Temandrota le plasticien, Naty Kaly le rappeur-graffeur, Caylah la slameuse, Toté, Enderika et Tolotra, les trois skateurs, ont ému les spectateurs, par leur parcours, leurs convictions, leur volonté de faire vivre un art encore décrié.

« C'est époustouflant ! Ca reflète bien la volonté des jeunes malgaches de faire des choses, malgré les difficultés de la vie », confie une femme. « C'est génial. En tant que jeune, ça donne envie de continuer les efforts », dit un autre spectateur. « C'était très émouvant à regarder, renchérit une autre. C'était intéressant de découvrir des endroits de Tana qu'on n'a pas l'habitude de voir, même quand on habite la capitale et de recueillir une vision très positive de beaucoup de gens. »

http://www.rfi.fr/

Publié dans Culture

Commenter cet article