Madagascar : la lutte contre les agressions sexuelles sur mineurs prise comme exemple par le Burundi

Publié le par Alain GYRE

Madagascar : la lutte contre les agressions sexuelles sur mineurs prise comme exemple par le Burundi

LINFO.RE – créé le 22.02.2017 – La rédaction

 

Madagascar : la lutte contre les agressions sexuelles sur mineurs prise en exemple par le Burundi

 

Dans les pays à ressources limitées, la lutte contre les agressions sexuelles sur mineurs passent souvent au second plan. Une mission burundaise veut répliquer l’expérience malgache dans le domaine.

 

Plus de 600 dossiers traités par an

Le centre Vonjy, implanté au sein de l’hôpital Befelatanana, à Antananarivo, prend en charge les proches et les victimes mineures d’agression sexuelle. Quotidiennement, un personnel formé y dispense de conseils et rapporte la situation aux autorités. L’histoire d’une adolescente de 17 ans, relatée par le quotidien L’Express de Madagascar, fait partie des malheureux cas qui y sont traités. En situation de handicap mental, la jeune fille en question a été victime d’agression sexuelle commise par son oncle. Les parents ont déposé plainte, mais se sont retrouvés désorientés face à la complexité des démarches. C’est la raison d’être du centre Vonjy où des cas de détournements de mineur sont également nombreux à être traités.

 

Pour l’heure, les activités et le fonctionnement du centre Vonjy sont financés par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). En deux ans, un peu plus de 1 200 dossiers sur des agressions sexuelles sur mineurs y ont été administrés, dont 612 pour l’année 2016. Jean-Paul Andrianina, un officier judiciaire qui travaille au centre, affirme que la grande majorité des auteurs de ces crimes ont été condamnés.

 

Le Burundi veut prendre exemple sur Madagascar

Depuis le début de la semaine, une mission burundaise est à Antananarivo pour s’imprégner des bonnes pratiques du centre Vonjy. Isaac Minani, directeur du service de santé dans la lutte contre le sida au Burundi, rapporte que son département est en train de mettre en place un centre intégré de prise en charge des victimes mineures d’agressions sexuelles à Bujumbura, la capitale du pays. "Madagascar est en avance par rapport à nous", a-t-il affirmé. A Madagascar, d’autres centres de prise en charge des victimes mineures d’agressions sexuelles sont sur le point d’être mis en place à Mahajanga et Toamasina. L’ambassade du Japon à Antananarivo a promis de financer la construction d’un quatrième centre sur l’île touristique de Nosy Be.

http://www.linfo.re

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article