Bloco Malagasy : Après la Côte d’Ivoire, cap sur le Burkina Faso !

Publié le par Alain GYRE

Bloco Malagasy : Après la Côte d’Ivoire, cap sur le Burkina Faso !

Rédaction Midi Madagasikara  17 mars 2017

Après avoir fait un tabac en Côte d’Ivoire, la Bloco Malagasy va mettre le cap au Burkina Faso

Le groupe a fait un tabac en Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, les membres s’apprêtent à rééditer l’exploit au Burkina Faso. Elles resteront au « Pays des hommes intègres » pendant une dizaine de jours.

 

Le groupe de percussionnistes de l’ONG Bel Avenir a pris la route pour le Burkina Faso après avoir rencontré les élèves du Lycée Municipal de Bouaké. Du 16 au 25 mars, les filles de la Bloco Malagasy vont participer à un programme riche : initiation à la fabrication de marionnettes,  échanges, spectacles de rues et des concerts. Avec les ambassadrices de la Bloco Malagasy, la jeunesse malgache montre que l’éducation est au cœur de ses préoccupations ! Un voyage qui aura certainement les mêmes échos que celui en Côte d’Ivoire. Pendant toute une semaine, les sons atypiques de la Bloco Malagasy ont effectivement résonné à Abidjan, Yamoussoukro et Bouaké dans le but de promouvoir l’éducation pour tous. Avec la collaboration de l’ONG Mouvement pour l’Éducation, la Santé et le Développement (MESAD), les jeunes de Tuléar ont éveillé la curiosité et l’émerveillement de la population ivoirienne.

 

Partage. Que ce soit dans les rues ou dans les établissements scolaires et universitaires, les filles de la Bloco Malagasy ont partagé des moments forts avec leurs amis ivoiriens durant la célébration de la semaine de la Femme. Les échanges et les initiations aux tambours ont été au rendez-vous, tant pour les petits que pour les grands. Le 10 mars par exemple, elles se sont démarquées à l’ouverture du Forum de l’Emploi et de l’Entreprenariat Féminin où elles ont non seulement  ébloui le public, mais aussi échangé avec les femmes entrepreneures de la Côte d’Ivoire. Dans la soirée, elles ont été invitées à la réception de la Banque Africaine de Développement où elles ont conquis un public de deux milles personnes avec leurs tambours et la cause qu’elles défendent. Étant une tournée interculturelle, l’escale en Côte d’Ivoire a été aussi une occasion pour le groupe d’expérimenter de nouvelles collaborations musicales. Ainsi, les jeunes Malgaches ont pu partager la scène avec “Ravinal’Arts”, un groupe issu de la diaspora malgache à Abidjan, ou encore un groupe de percussions traditionnelles ivoiriennes composé d’étudiants de l’Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle (INSAAC). Ce voyage au Burkina Faso sera certainement aussi enrichissant. En tout cas, on le leur souhaite !

Mahetsaka

http://www.midi-madagasikara.mg/

Commenter cet article