Coopération – Les Néerlandais sur la filière lait

Publié le par Alain GYRE

Coopération – Les Néerlandais sur la filière lait

16.03.2017

 

Des opérateurs économiques des Pays-Bas vont investir dans la profession­nalisation des races de vaches laitières. L’État jouera le rôle de facilitateur.

 

Une grande première. Faisant fi de leur traditionnelle discrétion dans leurs activités de coopération avec la Grande île, l’ambassadeur des Pays Bas, Jaap Frederiks, est venu annoncer officiellement hier, auprès du ministre en charge de l’Agriculture et de l’élevage, Rivo Rakoto­vao, la concrétisation de projets d’amélioration de la filière lait par l’amélioration des races de vaches à Madagas­car. « Les Pays-bas sont intéressés par les potentialités du secteur lait à Mada­gascar. Et c’est la première fois en effet, que les Pays-Bas annoncent un projet d’une telle envergure », souligne le ministre. La spécialité néerlandaise dans le secteur laitier n’est plus à démontrer. 65% des surfaces agricoles des Pays Bas sont dédiés à la production laitière. Dairyman, un des leaders mondiaux du marché laitier est une marque néerlandaise qui possède plus de 17 000 fermes.

L’ambassadeur pour sa part a précisé que le climat actuel des affaires et des investissements à Mada­gascar a incité les Pays Bas à venir.

« Les opérateurs néerlandais sont prêts à exploiter la filière lait en proposant de nouvelles races ou de mélange de races de vaches », précise-t-il.

 

Une autre filière

Ce seront des investissements privés c’est à dire que les activités économiques autour de cette filière se feront directement entre des opérateurs malgaches et néerlandais.

L’État ne serait qu’un simple facilitateur, apprend-on du premier responsable de l’Agriculture et de l’élevage. « On attend la venue de ces opérateurs d’ici trois à quatre mois », indique-t-il.

L’ambassadeur a également touché un mot à l’intention d’autres opérateurs néerlandais pour exploiter la filière pommes de terre. De nouvelles variétés de pommes de terre, reconnues à valeur alimentaire importante seront incessamment introduites chez nous.

 

Mirana Ihariliva

http://www.lexpressmada.com

Publié dans Economie, Coopération, Lait

Commenter cet article