La voie ferrée Tananarive Côte-Est impraticable, des communes isolées

Publié le par Alain GYRE

La voie ferrée Tananarive Côte-Est impraticable, des communes isolées

mercredi 22 mars | Bill

 

Il n’y a pas que la partie nord de l’île qui a été dévasté par Enawo ou encore quelques districts des hautes terres bien médiatiques. Les populations du district de Brickaville figurent parmi celles qui subissent les dégâts causés par le passage de ce cyclone. Trois communes rurales du district de Brickaville sont complètement isolées car la voie ferrée, seule voie de communication qui y donne accès est impraticable en plusieurs endroits. Malgré les travaux de déblayage des multiples éboulements le long de la voie ferrée, de nombreux ponts sont coupés si d’autres ont été carrément emportés par les eaux et la boue. La ligne de chemin de fer Tananarive Côte Est (TCE) est rompue.

 

L’acheminement des aides aux sinistrés de Lohariandava ou d’Ambatovola et Anivorano est très difficile. La compagnie Madarail qui exploite cette ligne et achemine également une partie des produits pétroliers déploie des efforts mais apparemment les travaux de rétablissement vont prendre du temps et beaucoup de ressources financières. En tout cas, Vaonalaroy Randrianarisoa, député élu dans la circonscription de Brickaville et ancienne ministre de la Culture et des Patrimoines, tout en remerciant les donateurs qui se sont dépêché au chevet des habitants de Brickaville (BNGRC, membres du gouvernement, diaspora, agences du Système des Nations unies) continue de lancer des appels à davantage d’aides. Le chef de district s’inquiète lui aussi car il y a risque d’éclatement d’épidémies de maladies hydriques.

http://www.madagascar-tribune.com

Publié dans Cyclone, Enawo

Commenter cet article