Madagascar : 38 morts et plus de 50 000 sinistrés après le passage de Enawo

Publié le par Alain GYRE

Madagascar : 38 morts et plus de 50 000 sinistrés après le passage de Enawo

LINFO.RE – créé le 10.03.2017 - Manuel Yepes

 

Enawo - Madagascar - dégâts - bilan

Photo DR : Internaute

L’ex cyclone Enawo a quitté la Grande Ile, laissant beaucoup de dégâts sur son passage, principalement dans le nord-est de l’île où se trouvent actuellement une forte délégation du PNUD, de l’UNICEF et de l’ONG Care. Le dernier bilan s’élève à 38 morts. Dans la capitale, l’heure est maintenant aux évacuations et à la prise en charge des sinistrés.

Ici, on pourrait croire que le cyclone est déjà oublié : ils jouent aux cartes, cuisinent... comme à la maison. Tout en dormant à même le sol. Marmites, volailles, couvertures... chacun a emporté ce qu’il a pu en quittant sa case inondée par le cyclone Enawo.

50 000 sinistrés à prendre en charge

Des vivres sont distribués par les autorités malgaches et plusieurs ONG comme la Croix Rouge.

Un centre d’hébergement d’urgence accueille environ 1 600 sinistrés, comme cette mère de famille de 44 ans. Un canal d’eaux usées a débordé et inondé sa maison.

"Quand l’eau monte, elle arrive au niveau des jambes. On ne peut pas dormir à cause des odeurs nauséabondes. Les enfants en sont malades. On tousse et on a mal au ventre, tout ça en même temps" indique Gilaine.

Il faut encore évacuer une centaine de personnes qui risquent d’être inondées par cette rivière en crue. Il n’y a qu’une seule vedette. Une deuxième doit arriver en renfort.

Risque d’écroulement de maisons et montée des eaux imminente

Le colonel Jean Henri josé Ramanakavana, chef du Corps de Protection Civile, d’expliquer : "Les maisons sont mal construites, donc il y a risques d’écroulements des maisons, et à cause de la montée des eaux, l’inondation va survenir. On a bien préparé cette saison-là, et aussi il y a dieu qui nous dirige, qui nous bénit". 

Le cyclone a quitté la Grande Île depuis aujourd’hui mais les eaux continueront de monter durant quelques jours. Les abris d’urgence commencent à manquer.

http://www.linfo.re

Publié dans Cyclone, Enawo

Commenter cet article