Madagascar: la difficile prise en charge des sinistrés d’Enawo dans la capitale

Publié le par Alain GYRE

Madagascar: la difficile prise en charge des sinistrés d’Enawo dans la capitale

 

Les pompiers ont été très sollicités pendant le cyclone Enawo, à Antananarivo, le 8 mars 2017.

© RIJASOLO / AFP

Par RFI Publié le 11-03-2017

 

Le cyclone Enawo, devenu dépression tropicale, a quitté la Grande Ile vendredi 10 mars, laissant beaucoup de dégâts sur son passage, principalement dans le nord-est de l'île où se trouve actuellement une forte délégation du PNUD, de l'UNICEF et de l'ONG Care. Le dernier bilan s'élève à 38 morts. Il faut maintenant panser les plaies. Dans la capitale, l'heure est aux évacuations et à la prise en charge des sinistrés.

 

Depuis deux jours, le même rituel, une dizaine de militaires traverse la rivière à l'aide de deux vedettes. La rivière Sisaony qui borde la capitale est en crue, 800 personnes ont été évacuées et accueillies au campement d'urgence de Tanjombato. « Les maisons sont mal construites, donc il y a risques d'écroulements, et à cause de la montée des eaux, l'inondation va survenir », explique le colonel Jean Ramanakavana, chef du Corps de protection civile.

 

Le gymnase provisoire d'Ampefiloha, à Antananarivo, a été transformé en centre d'hébergement d'urgence. Certains dorment à même le sol sur des nattes ou des couvertures. D'autres jouent aux cartes ou font cuire du riz distribué par les autorités malgaches et plusieurs ONG. Quelque 1 600 personnes sont accueillies dans ce centre, dont Gilaine, mère de famille de 44 ans dont la case en bois se situe à quelques mètres d'eaux usées : « Quand l'eau monte, elle arrive ici, au niveau des jambes. On ne peut pas dormir à cause des odeurs nauséabondes qui viennent des ordures. Les enfants en sont malades. On tousse et on a mal au ventre, tout ça en même temps. »

 

Le cyclone Enawo a quitté la Grande Ile, mais les eaux continueront de monter dans les prochains jours.

http://www.rfi.fr

Publié dans Cyclone, Enawo

Commenter cet article