Madagascar: le cauchemar des sinistrés après le passage du cyclone Enawo

Publié le par Alain GYRE

Madagascar: le cauchemar des sinistrés après le passage du cyclone Enawo

 

Dans la ville d'Antalaha, au nord-est de Madagascar, 12000 habitations ont été détruites par le cyclone Enawo.

© © CARE Antalaha

Par RFI Publié le 10-03-2017

 

A Madagascar, le cyclone Enawo a fait neuf morts et quelque 52 000 sinistrés selon un communiqué de la présidence. Un bilan qui va s'alourdir, a fait savoir le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes naturelles. Requalifiée en tempête modérée, Enawo a poursuivi sa course dans le sud de la Grande Ile avec des vents nettement plus faibles de 50km/h avant de quitter le pays dans la nuit. Mais après le passage du cyclone, le cauchemar continue pour les sinistrés.

 

Antalaha, petite ville de la côte nord-est de Madagascar, est dévastée par le cyclone : 80% des habitations sont détruites. Les stocks de riz dans les greniers se sont envolés avec les toits des maisons. Vingt-quatre heures après le passage d'Enawo le calvaire continue pour les habitants, explique Ibrahim Dasy, chef de projet de l'ONG CARE à

 

 

Antalaha, 80% des habitations sont détruites. © © CARE Antalaha

Antalaha. « C’est l’enfer, raconte-t-il. Il n’y a pas d’électricité, pas d’eau potable, 12 000 maisons environ qui sont détruites. Au moins dix salles de classe du lycée sont détruites. Il y a des quartiers qui sont encore dans l’eau. Les maisons sont presque submergées. »

 

Si le nord-est de l'Ile a été le plus touché par le cyclone, à Antananarivo, la capitale, les bas quartiers souffrent encore des inondations. Laly et ses 5 enfants habitent dans le bidonville de La Reunion Kely. L'eau du canal Adriantany est à quelques centimètres de leurs pieds. « Nous avons perdu le peu de choses que nous avions, confie-t-elle. Notre nourriture et nos vêtements ont été emportés par l'eau. On nous a aussi volé notre marmite quand nous sommes allez nous réfugier sous le toit de l'immeuble juste en face. » Dans la capitale, toutes les rivières sont en crue et les eaux vont continuer de monter pendant les prochaines 24 heures.

http://www.rfi.fr

Publié dans Cyclone, Enawo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article