Madagascar: les Malgaches rassemblés pour les commémorations de l'insurrection

Publié le par Alain GYRE

Madagascar: les Malgaches rassemblés pour les commémorations de l'insurrection

 

Monument commémoratif de l'insurrection de 1947 à Madagascar.

© Robin Taylor from Bamako, Mali/cc-by-2.0

Par RFI Publié le 29-03-2017

 

Madagascar commémore aujourd'hui les 70 ans de l'insurrection malgache contre la colonisation française. C'est un jour férié dans le pays. Des commémorations officielles ont été organisées à Antananarivo, la capitale, et à Moramanga, dans l'est du pays.

 

8h30 devant la stèle d'Ambohijatovo. Le chef de l'Etat malgache, Hery Rajaonarimampianina, dévoile la plaque commémorative du 70e anniversaire de l'insurrection.

 

A ses côtés, ministres, parlementaires et anciens combattants. Les Tananariviens, eux, sont venus peu nombreux. Ils sont environ 250 à s'être déplacés. Michèle, une habitante du quartier, en fait partie : « Je suis venue spécialement aujourd’hui parce que c’est quand même le 70e anniversaire. Il faut transmettre l’histoire aux jeunes. Par exemple, il y a mes enfants qui sont venus avec moi. Et l’histoire se perd de jour en jour. Donc il est grand temps d’illuminer la flamme du patriotisme, spécialement pour les jeunes. »

 

Une opinion que partage aussi Tsiory, 32 ans. Ce passé, il ne faut pas l'oublier, explique-t-il : « C’est vraiment très important. Je n’étais pas né à ce moment-là, mais à travers la célébration, je sens quand même la combativité et aussi la persévérance de nos ancêtres qui ont vraiment combattu en ces temps-là. »

 

Mais la plupart des Tananariviens ont vaqué à leurs occupations quotidiennes et ne se sont pas bousculés pour assister à la commémoration de l'insurrection.

 

La pension des anciens combattants sera revalorisée

 

A Moramanga, dans l'est du pays, la cérémonie a été plus suivie par la population. Les habitants se sont rassemblés en masse sur la place de la gare.Ville symbolique de l'insurrection, c'est de là qu'est partie la révolte des combattants malgaches la nuit du 29 mars. C'est aussi dans cette ville qu’Hery Rajaonarimampianina a prononcé son discours.

 

Il a appelé les Malgaches au rassemblement : « Ne laissons pas s’éteindre la flamme qui brûle en chacun de nous. Cette flamme, c’est notre Patriotisme à tous. C’est par ce noble sentiment que les combattants de 1947 nous ont légué l’indépendance et la liberté. Et nous tous, comment allons prouver notre patriotisme ? C’est par la solidarité et l’altruisme qu'il doit se manifester », a-t-il déclaré. Il a également promis aux anciens combattants de tripler leur pension, qui est actuellement de neuf euros par mois.

http://www.rfi.fr

Commenter cet article