Photographie : Ramily, le père du Noir et Blanc a tiré sa révérence !

Publié le par Alain GYRE

Photographie : Ramily, le père du Noir et Blanc a tiré sa révérence !

Rédaction Midi Madagasikara  27 mars 2017 

 

Ramily, posant devant un agrandisseur Leitz.

 

La maladie a eu raison de lui. Razafindrazaka Emile, l’un des premiers propriétaires et techniciens de laboratoire photographique de Madagascar, voire d’Afrique, s’en est allé hier à 78 ans.

 

Ramily, un nom reconnu et connu des tous, pas seulement des passionnés de photographie, mais également des artistes et mêmes des hommes politiques. « A l’époque où le numérique n’était pas encore d’actualité, on devait passer par plusieurs étapes avant de voir sa photo sur papier. De la réception des pellicules à la mise en pochettes, le technicien de laboratoire photo traditionnel suit toute la chaîne de développement des photos. Etant le seul à posséder un laboratoire photo, tout le monde venait chez Dadamily. Ricky, Njakatiana, Nônô, Thiera Bruno, Andriamanjato Richard et même des anciens Présidents comme Monja Jaona, ou encore Zafy Albert, tous tiraient leurs photos dans le laboratoire de mon père », se rappelle Hery Razafindrazaka, fils du défunt. De la photographie, Ramily n’en était pourtant pas très fan au début. A 17 ans, quand il commença à travailler avec un photographe étranger, il eut comme un coup de foudre. Il se prit de passion pour ce métier de technicien de laboratoire photo, allant même jusqu’à créer son propre laboratoire à la fin des années 50. « Il a appris en autodidacte ». De nombreux photographes et journalistes, entres autres Stéphan Jacob, Tsilavina Ralaindimby, Daniel Rakotoseheno, Johnny Ralison, Sylvain Ralaivaohita et Fidisoa ont beaucoup appris de lui. Dadamily était effectivement un homme généreux qui, contrairement à d’autres, ne gardait jamais rien pour lui. « Tout ce qu’il savait, il le transmettait et le partageait, sans se faire prier, à tous ceux qui lui demandaient conseils ». Dadamily, un homme fort généreux qui laissera un grand vide derrière lui.

Mahetsaka

http://www.midi-madagasikara.mg

Photographie en noir et blanc: Dadamily, le pionnier malgache

 

Rakotondrazaka Emile dit Dadamily. Tous les passionnés de photographie à l’ancienne ont au moins déjà une fois entendu parler de ce pseudonyme. L’homme est en effet le pionnier en matière d’imprimerie de photographie dans la Grande Ile. En clair, il est le premier laborantin malgache.  Celui qui maîtrisait en premier la technique du processus de traitement des pellicules afin d’obtenir la photographie, et qui l’a transmis à ses compatriotes. De 1959, période où il a travaillé avec les étrangers pour devenir laborantin, jusqu’en 2002 où il a dû mettre fin à ses activités suite à un AVC, Dadamily a travaillé sinon formé les plus grands noms de la photographie malgache. Pierrot Men, Dany Be (ou Daniel Rakotoseheno premier photojournaliste), se sont formés auprès de lui sur cette technique de traitement de photo. Mais aussi Daddy Martin, Fidisoa, Sylvain Ralaivaohita et même Francis Turbo. Artistes et personnalités malgaches ont souvent fait appel à lui pour leur couverture photo : comme Monja Jaona, Andriamanjato Richard, Mahaleo, Nono, Bessa sy Lola, Njakatiana, Ricky et bien d’autres. L’homme a également ouvert le premier plus grand studio photo malgache à Itaosy, qui faisait près de 40 m2, après avoir ouvert la précédente à Ankadifotsy en 1964. Dadamily a en quelque sorte ouvert la voie à tous les passionnés de photos des générations futures à Madagascar. Même jusqu’à ce jour, les professionnels de ce métier avouent que les résultats traités de cette manière sont les meilleurs : « Les photographies en noir et blanc sont les plus vivantes. »

Nomena E.

 

http://www.lagazette-dgi.com/

Publié dans Culture, Photographie

Commenter cet article