La distribution de gaz perturbée

Publié le par Alain GYRE

La distribution de gaz perturbée

Publié par : APOI  27 avril 2017       

 

L’approvisionnement en gaz de la capitale et des régions Est et Sud de l’île sont actuellement perturbées. En effet, depuis la semaine dernière, la dégradation du pont métallique, situé au PK 498 de la RN4 à 50km de Majunga, ne permet plus à la société Vitogaz d’acheminer ses citernes vers ces localités. « Majunga abrite notre unité d’importation qui réceptionne le gaz transporté en bateau. Le gaz est ensuite acheminé par citernes vers les centres de remplissage de bouteille comme celui de la capitale. A chaque passage d’un véhicule, le pont métallique tangue. Plusieurs traverses soutenant le pont sont cassées et le platelage défoncé. Le passage d’un camion transportant du gaz sur ce pont représente un réel danger » explique Angelin Rabezandrina, Directeur Commercial de Vitogaz.

Cette situation a déjà eu des répercussions sur l’approvisionnement en gaz. Dans la capitale par exemple, les bouteilles aux couleurs de Vitogaz se font rares. Pour y remédier, la société a mis en place un système de transbordement de produit pour venir approvisionner en petits camions la capitale. Mais ces mesures ne suffisent pas pour atténuer les effets de la coupure de la RN4. Par ailleurs, sur cette route, l’accès au pont de Kamoro est coupé à la circulation de 8h00 à 12h00 pour cause d’entretien des platelages métalliques.

Néanmoins, la situation sera rétablie courant de la semaine prochaine. « Sous l’impulsion du Ministère des Travaux Publics, un programme de 3 jours de travaux de réparation a été validé et a pu débuter ce 26 avril. Il est prévu que le pont au PK 498 soit de nouveau accessible à partir de samedi prochain 29 avril » affirme le communiqué de Vitogaz. Cet incident ne risque pas d’impacter sur les prix du gaz rassure Angelin Rabezandrina. « Nous avons procédé à une baisse de l’ordre de 5% le 10 avril dernier » poursuit-il.

http://www.agencepresse-oi.com/

Publié dans Economie, Gaz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article