Maroantsetra – Un éboulement tue huit personnes

Publié le par Alain GYRE

Maroantsetra – Un éboulement tue huit personnes

 

Maroantsetra

03.04.2017

 

L’éboulement d’une colline a causé la mort de huit personnes à Maroantsetra. Les autres habitants du village devraient être déplacés.

 

Un début de soirée tragique à Maroan­tsetra. Huit personnes ont succombé, suite à l’éboulement d’une colline, dans le petit village d’Ambodivoahafotra, fokontany d’Ambodiaramy, commune d’Ambinanitelo et district de Maroantsetra, vendredi, vers 18 heures. Six autres ont été blessées et sont en cours de traitement dans le centre de santé de la commune. Vingt-et-une maisons ont été, par ailleurs, complètement rasées, après ce glissement de terrain. Tels sont les dégâts des fortes précipitations dans la partie Nord-Est de l’île, annoncées par la direction générale de la Météorologie, la semaine dernière. «Une partie de la colline s’est effondrée. Des blocs de pierre et de la boue épaisse ont été emportés par des torrents et se sont entassés sur le village », rapporte un responsable du district, ayant requis son anonymat, hier.

 

Déplacement

C’était un début de soirée tragique pour les habitants de ce petit village situé au bout d’une colline. Ils ont vu certains de leurs familles, voisins, mourir étouffés sous terre. « Il a fallu creuser quelques mètres, avant de retrou­ver quelques-uns des corps. D’autres ont été emportés violemment par le torrent et se sont cognés contre les blocs de pierre », renchérit-il.

Parmi ces personnes décédées, deux d’entre elles ont moins de 5 ans, et la plus âgée est une septuagénaire. Elle n’est autre que la grand-mère de ces deux enfants. Leur mère et leur oncle ont, également, trouvé la mort dans cette même soirée. Les trois autres ont un lien de parenté avec eux.

C’est la deuxième fois, en trois semaines, qu’un éboulement de colline s’est produit dans le fokontany d’Ambodiaramy. Le 18 mars, après le passage du cyclone Enawo, des précipitations ont engendré le glissement d’une colline qui a rasé une centaine de bâtiments dans un autre hameau du même fokontany, dont un centre de santé de base. Ce dernier n’est toujours pas fonctionnel, jusqu’à présent. À l’époque, il n’y avait pas de morts. Alerté, le maire de la commune ainsi que les anciens du village sont sur le point de trouver un endroit pour déplacer cette population. « Ces habitants ressentent le danger qui les menace et ils ont accepté de quitter les lieux », souligne le responsable du district.

 

Miangaly Ralitera

http://www.lexpressmada.com/

Publié dans Météo - Madagascar

Commenter cet article