Ville d’Antsirabe: Une hospitalité exemplaire !

Publié le par Alain GYRE

Ville d’Antsirabe: Une hospitalité exemplaire !

 

Également connue par beaucoup comme étant la Ville d’Eau, la ville d’Antsirabe est un passage obligé pour tous les voyageurs qui empruntent la route nationale numéro 7. Si cette situation géographique lui est particulièrement favorable, un autre fait contribue grandement à la bonne réputation de la ville : son hospitalité.

Si un grand nombre de nationaux voient la capitale, Antananarivo, comme un El Dorado, à terme, ils finiront bien par se lasser du rythme de vie, du stress, de la pollution et des mauvaises habitudes qui sont monnaie courante dans cette ville. En plus de la surpopulation et de l’insécurité qui y règnent, on comprend aisément que beaucoup préfèrent se retirer vers un lieu plus calme. Pour cela, il faut parcourir environ cent soixante kilomètres. Si les infrastructures hôtelières de la ville d’Antsirabe sont nombreuses, le personnel travaillant dans ces endroits est doté d’un caractère particulièrement chaleureux. Certes, ceci doit être tout à fait naturel lorsqu’on exerce une profession dans ce secteur d’activité. Pourtant, le caractère hospitalier des habitants de la ville se rencontre dans de nombreux secteurs d’activités de la ville. D’une certaine manière, on peut dire qu’on se sent toujours les bienvenues où que l’on aille. De nombreux habitants reconnaissent même que c’est l’endroit idéal pour se ressourcer, se reposer et prendre du recul. Autres éléments marquants, la sécurité et la propreté de la ville. En effet, mis à part les rares vols à la tire, la ville n’a pas rencontré de cas d’insécurité flagrante depuis le mois de novembre de l’année dernière. De plus, la propreté y est jalousement préservée, pour preuve, la présence des nombreuses poubelles qui ornent les rues de la ville, et dont l’utilisation est faite comme il se doit. Soulignons également la présence quasi permanente des agents des forces de l’ordre qui, de jour comme de nuit, veille à assurer la sécurisation de la ville.

Cela dit, tout n’est pas forcément rose dans la ville d’Antsirabe. L’on peut noter par exemple le manque d’entretien des infrastructures publiques, notamment celle de la station thermale, qui pourtant fait la réputation de la ville. Si cet endroit est un lieu de cure, on peut remarquer la désuétude des bâtiments ainsi que du matériel utilisé. Notons que cette station thermale est une infrastructure qui est gérée sous la tutelle du ministère de la Santé publique. Certes, l’état des lieux n’est pas si déplorable que ça, mais il faut bien avouer que quelques améliorations seraient les bienvenues. Une autre ombre au tableau est sans aucun doute le manque d’entretien des routes dans certains endroits de la ville. Ou encore le manque d’éclairage dans les nombreuses rues, à commencer par l’avenue de l’indépendance qui de nuit ne bénéficie d'aucun éclairage public.

Bien que beaucoup de choses méritent un entretien particulier, il faut bien reconnaître que les habitants de la ville d’Antsirabe ne le prennent pas comme une fatalité. D’ailleurs, beaucoup de gens arrivent à prendre des initiatives sans forcément attendre la moindre action de la part de l’État. En comparaison cette ville avec la capitale, l’on se demande à juste titre si l’anarchie, l’indiscipline et le manque de respect ne sont en fait qu’une question de mentalité.

Johan R.

http://www.lagazette-dgi.com/

Publié dans Tourisme, Antsirabe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angeline 04/04/2017 20:38

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog. merci