Biodiversité : 1 522 grenouilles Mantella aurantiaca réintroduites dans la nature

Publié le par Alain GYRE

Biodiversité : 1 522 grenouilles Mantella aurantiaca réintroduites dans la nature

Rédaction Midi Madagasikara  20 mai 2017 

 

Les Mantella aurantiaca sont des amphibiens de très petite taille, mesurant généralement de 2 à 3cm.

C’est une grande première à Madagascar et dans l’histoire de la conservation des espèces endémiques menacées sur le plan mondial : réintroduire dans la nature des individus de grenouilles Mantella aurantiaca élevées en captivité. Une expérience inédite effectuée dans le cadre du programme de conservation de Mantella de la compagnie minière Ambatovy.

 

Les 26, 27 et 28 avril 2017, une équipe de scientifiques et de spécialistes des amphibiens a procédé au relâchement de 1 522 grenouilles Mantella aurantiaca, une espèce endémique de Madagascar, uniquement retrouvée autour de Moramanga. 238 individus adultes, 635 têtards et 649 juvéniles élevés en captivité ont ainsi été introduits dans les marais de ponte dans les zones de conservation autour du site minier de la compagnie minière Ambatovy à Moramanga. Ces individus de grenouilles ont été élevés dans le centre d’élevage « Toby Sahona » de l’association Mitsinjo à Analamazaotra Andasibe avant d’être relâchés dans de nouveaux habitats viables sis dans les communes rurales d’Andasibe, d’Ambohibary et de Morarano. Cette translocation est l’aboutissement d’un processus bien structuré qui s’inscrit  dans le cadre du projet de repeuplement de Mantella dont la mise en œuvre s’étend sur une période de deux ans, d’octobre 2016 à septembre 2018. Le programme de gestion de la Mantella aurantiaca, quant à lui, est un programme spécial qui s’inscrit dans le cadre du programme de gestion des reptiles et amphibiens d’Ambatovy, qui a débuté en 2007 et permis, depuis, de relocaliser 14 000 individus issus de 54 espèces de reptiles et 55 espèces d’amphibiens.

 

Suivi écologique. La grenouille Mantella aurantiaca, une espèce endémique régionale de Moramanga et menacée d’extinction, figure parmi les espèces sur lesquelles les efforts de conservation d’Ambatovy sont particulièrement importants. « Durant la phase de construction du pipeline destiné à transporter la boue de minerai jusqu’à Toamasina, Ambatovy a modifié le tracé pour éviter le marais de ponte des Mantella aurantiaca, témoignant l’attention particulière accordée par Ambatovy à la riche biodiversité présente dans ses zones d’intervention », a expliqué Josia Razafindramanana, surintendante du département environnement au sein d’Ambatovy, en marge de la cérémonie officielle de réintroduction dans la nature de ces individus de Mantella aurantiaca, qui s’est tenue, hier, dans les locaux de l’association Mitsinjo, à Analamazaotra Andasibe. Une fois relâchées, les grenouilles bénéficieront d’un suivi écologique de trois à cinq ans, jusqu’à ce qu’il y ait une génération reproductive.

 

Pour mener ce programme qu’elle a entièrement financé et qui vise à assurer la viabilité en long terme de la population de Mantella aurantiaca dans son site minier et ses environs, Ambatovy travaille étroitement avec divers partenaires nationaux et internationaux, ainsi que des ingénieurs indépendants mandatés par les banques prêteuses d’Ambatovy.

 

Hanitra R.

http://www.midi-madagasikara.mg

Publié dans Environnement, Faune, Grenouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article