Destination surprise – Site d’Anjohibe : Un attrait des chercheurs du monde entier

Publié le par Alain GYRE

Destination surprise – Site d’Anjohibe : Un attrait des chercheurs du monde entier

Rédaction Midi Madagasikara  10 mai 2017 

 

Certaines galeries sont éclairées, à travers la voûte, par des rayons solaires. (Photo : Serge Marizy)

Divers ossements silicifiés d’hippopotames nains et d’autres espèces témoins d’une ère ancienne, y ont été découverts par les Scientifiques malgaches

 

Situé à 83 kms au nord de la ville de Mahajanga, Anjohibe est un complexe naturel impressionnant où se rassemblent grottes, rivière souterraine, piscine naturelle et chute d’eau. L’Office Régional du Tourisme de Boeny observe qu’il y a un attrait des chercheurs du monde entier à ce site. Les spéléologues qui explorent et étudient des cavités naturelles du sol  telles que les gouffres, les cavernes et les rivières souterraines, s’y intéressent également. Mais nombreux sont également les touristes nationaux et étrangers qui veulent découvrir ce site. En fait, les grottes d’Anjohibe constituent un réseau de plusieurs compartiments spacieux, communiquant entre eux sur une longueur de cinq kilomètres. Ces grottes sont marquées par les voûtes de leurs salles immenses, leurs concrétions allant des plus fines aiguilles aux piliers épais de plusieurs mètres et aussi par l’importance des stalactites et des stalagmites qui leur confèrent une beauté surprenante avec des formes mille fois variées dessinant des arabesques et des festons, entre autres.

 

Impressionnante. En outre, certaines galeries sont éclairées, à travers la voûte, par des rayons solaires donnant de longs faisceaux lumineux plongeant dans la grotte. Une longue rivière souterraine coule aussi en profondeur des grottes. Dans la même foulée, le lac d’Andranojoby est une vraie piscine naturelle pouvant atteindre jusqu’à 2m de profondeur et plus. En aval, l’eau du lac se déverse dans un ravin en une dénivellation de 20m et forme « la chute de Mahafanina ». Un véritable oasis de paix et de verdure. Ce n’est pas tout ! Le lac est entouré d’un petit bloc forestier abritant des lémuriens blancs connus sous le nom de « Sifaka » ou de propithèques coquerelli. Scientifiquement, la richesse paléontologique du site est impressionnante, a-t-on évoqué. En effet, divers ossements silicifiés d’hippopotames nains et d’autres espèces témoins d’une ère ancienne, y ont été découverts par les Scientifiques malgaches. Ces ossements sont bien conservés et accessibles pour le public au Musée Akiba de l’Université de Mahajanga.

 

Infrastructures d’accueil. Par ailleurs, un circuit conduit depuis le site, à travers la baie de Mahajamba qui constitue d’immenses mangroves avec leur avifaune, jusqu’au pont de la rivière Sofia sur la RN6. Des activités traditionnelles sont en même temps pratiquées dans des villages desservis. A part la découverte des grottes, les touristes peuvent faire du trekking et de la balade en pirogue dans les mangroves ou dans la rivière souterraine ou bien un circuit baobab ou une visite nocturne. Des guides accompagneront les touristes désirant visiter le site d’Anjohibe. Et parlant des infrastructures d’accueil, des bungalows et une aire de camping y sont installés, sans oublier une restauration sur commande, a-t-on conclu.

 

Recueillis par Navalona R.

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Culture, Tourisme, Anjohibe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article