La vanille de Madagascar, le nouveau caviar ?

Publié le par Alain GYRE

La vanille de Madagascar, le nouveau caviar ?

Par Alice Tixier Le 14 août 2017 mis à jour 14 août 2017

 

Photo d'illustration : des gousses de vanilles en train de sécher dans une ferme du nord-est de Madagascar.© LYDIE/SIPA

 

Le prix de la vanille ne finit pas d'augmenter, une inflation qui risque de rendre le parfum rare sur les étals.

 

Partagez sur Facebook  Partagez sur Twitter              

Qu'est ce qui se passe à Madagascar ? 80 % de la production mondiale de la vanille provient de cette île. Les cultivateurs s'apprêtaient à commencer la vente de leur récolte, or le prix des gousses a été multiplié par huit en cinq ans. Cette année, les récoltes sont bouleversées, suite au passage du cyclone Enawo au mois de mars, et une grande partie des exploitations a été détruite. La vanille est-elle devenue un produit de luxe ?

 

"On est passé de moins de 50 dollars le kilo à, dans certains cas, 500 à 600 dollars le kilo", analyse Philippe Chalmin, professeur d'histoire économique à l'université Paris-Dauphine sur les ondes de France Info. Soit dix euros pour une gousse. Avec, selon lui, l'émergence d'un marché parallèle dont les premières victimes sont évidemment les agriculteurs malgaches. Une flambée des prix qui a un impact sur l'incontournable des vacances : le cornet de glace.

 

Pas de pénurie prévue pour la vanille

La vanille reste le parfum préféré des Français mais certains cuisiniers ont décidé de ne plus travailler cette épice à cause de son coût, rapporte Challenges. Même désamour du côté de l'industrie agroalimentaire, "certains ont déjà commencé à modifier leur recette, pour diminuer la part de vanilline naturelle issue de la vanille", explique Emmanuel Nee, directeur du département des ingrédients du négociant de matières premières français Touton, au journal Jeune Afrique.

 

Des arômes artificiels pourraient être la solution pour éviter que la vanille ne devienne un produit de luxe. Une seconde alternative possible, se tourner vers la concurrence. L'Inde, l'Indonésie ou encore la Papouasie-Nouvelle-Guinée ont relancé leurs plantations et sont prêtes à envahir le marché, explique RFI. Loin des tropiques, des universitaires au Pays-Bas planchent sur un projet de culture de gousse sous serre "Nethervanilla". La crème glacée vanille n'a pas encore disparue

 

https://www.grazia.fr/news-et-societe/news/la-vanille-de-madagascar-le-nouveau-caviar-863979

Publié dans Economie, Vanille

Commenter cet article