Route nationale 4 – Apocalypse à Ankazobe

Publié le par Alain GYRE

Route nationale 4 – Apocalypse à Ankazobe

02.08.2017

 

Un accident meurtrier et tragique, avec vingt morts et cent trois blessés (bilan provisoire), a eu lieu avant-hier, vers minuit à Andranonahoatra, une localité située à une vingtaine de kilomètres avant Ankazobe, sur la RN4. Ils étaient 140 voyageurs dans l’autocar à étage, une sorte d’autobus à impériale, la plupart était des jeunes gens, ils sont membres des branches « Scout » et « Jeunesse chrétienne » (STK) au sein du Synode régional d’Itasy de l’Église réformée FJKM. Ils allaient rejoindre Mahajanga pour prendre part à un rassemblement national de la STK.

En abordant une montée, le chauffeur n’a pas réussi à passer une vitesse. Le véhicule a alors reculé pour tomber dans un ravin en effectuant plusieurs tonneaux et terminer sa course en marche arrière sur le toit. Le moteur a pris feu et a provoqué une explosion entraînant l’incendie du véhicule.

Hier en début de matinée, le Président de la République et son épouse, Voahangy Rajaonarimampianina, ainsi que des membres du gouvernement conduits par le Premier ministre, Olivier Mahafaly Solonandrasana, se sont rendus à l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona, Anosy, pour apporter le réconfort aux blessés qui y sont évacués et pour présenter les condoléances aux familles des défunts. Hery Rajaonarimampianina a précisé que l’État prendra en charge tous les frais médicaux et les soins nécessaires aux blessés, ainsi que le rapatriement des corps et leurs funérailles.

Une grande tristesse et un immense désarroi  se lisent sur les visages des familles  des victimes.

Le couple présidentiel s’est rendu aux urgences  de l’HJRA pour réconforter les blessés  et pour présenter ses condoléances.

Le Père Pedro a accouru à l’HJRA pour apporter du réconfort.

Le second chauffeur de l’autocar a été interrogé sur le lieu de l’accident  (à g. du gendarme), au titre de l’enquête préliminaire.

Le Président de la République au chevet d’un très jeune blessé.

Les cinq courageux jeunes hommes qui ont sauvé d’une mort certaine quelques rescapés.

Un téléthon est initié afin de parer aux dépenses urgentes.

Il a fallu utiliser une scie circulaire électrique pour désincarcérer certaines victimes.

Elle a perdu son mari  et son aîné dans l’accident.

Le Premier ministre et le ministre de la Santé publique ont annoncé les différentes mesures prises par le gouvernement.

Le ministre des Transports, Benjamina Ramarcel Ramanantsoa (lunettes noires), était présent sur les lieux  de l’accident.

Ses trois garçons sont sains et saufs.

Jean Max Rakotomamonjy a présenté les condoléances de l’Assemblée nationale au député élu à Soavinandriana.

Évacuation des corps calcinés.

Photos : Claude Rakotobe – Mamy Mael – Présidence de la République

http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/route%E2%80%88nationale%E2%80%884-apocalypse-a-ankazobe/

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article