Peste à Madagascar : l’OMS a débloqué 1,5 million de dollars

Publié le par Alain GYRE

Peste à Madagascar : l’OMS a débloqué 1,5 million de dollars

LINFO.RE – créé le 11.10.2017 – La rédaction

Antananarivo

 

Pour venir en aide à l’Etat malgache dans la lutte contre la peste qui sévit actuellement à Madagascar, l’OMS a débloqué 1,5 million de dollars.

 

Tendance à la hausse des cas de peste

 

Les derniers chiffres communiqués par le ministère de la Santé fait état de 343 cas dont 42 décès dans tout Madagascar. Pour le cas de la capitale Antananarivo, sur une période allant du 1er août au 7 octobre 2017, le bilan établit 142 cas de peste dont 16 décès.

 

Il faut souligner que le nombre des cas de peste sur l’ensemble de la Grande île tend à la hausse. La situation semble échapper au contrôle de l’Etat malgache. Visiblement, les mesures prises par les dirigeants pour contenir la maladie n’ont été concluantes. La ministre de la Santé, Lalatiana Andriamanarivo, a par ailleurs fini par admettre que la peste est loin d’être circonscrite et touche de plus en plus de communes.

 

Décision de l’OMS face à la peste à Madagascar

 

Pour faire face aux cas de peste de plus en plus alarmants à Madagascar, la communauté internationale a réagi. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a d’ores-et-déjà débloqué 1,5 million de dollars USD pour soutenir le pays.

 

L’Organisation a aussi fait don de 1,2 million de doses d’antibiotiques. Cette semaine, le ministère de la Santé a déjà réceptionné 1 190 000 doses d’antibiotiques tandis que 244 000 doses supplémentaires vont être livrées plus tard. L’OMS a aussi lancé un appel pour l’obtention d’un financement de 5,5 millions de dollars. Un budget qui servira à contrer de façon efficace la propagation de la peste et aussi à sauver des vies.

 

(Source : madagascar-tribune.com)

http://www.linfo.re/ocean-indien/madagascar/728307-peste-a-madagascar-l-oms-a-debloque-1-5-million-de-dollars

Publié dans Santé, Peste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article