Peste à Madagascar: La réalité vue par une Réunionnaise sur place

Publié le par Alain GYRE

Peste à Madagascar: La réalité vue par une Réunionnaise sur place

Vendredi 20 Octobre 2017

C’est un témoignage édifiant que nous avons recueilli. Une Réunionnaise, présente sur place à Antananarivo, se questionne sur la réelle utilisation des fonds internationaux.

Les stands de soins de la Croix-Rouge sont vides sur place.

L’épidémie de peste à Madagascar apporte son lot quotidien de décès. Le dernier bilan officiel fait état de 80 victimes. À en croire les rapports de la Croix-Rouge et de l’OMS, tout est fait pour endiguer l’épidémie.

Alors que l’OMS a mobilisé 300.000 dollars au titre des fonds d’urgence et demandé pas moins de 1,5 million de dollars à la communauté internationale, la situation sur place serait bien plus précaire.

"Ils trempent leurs thermomètres d'une aisselle à une autre sans désinfecter"

"Un semblant de logistique a été mis en place... mais les stands sont vides. Et les personnes qui font de la prévention ne sont même pas formées. Je me demande s'ils ne sont pas eux-mêmes distributeurs de la maladie. Car ils testent les gens sans aucune protection et trempent leurs thermomètres d'une aisselle à une autre sans désinfecter" témoigne une Réunionnaise, sur place à Antananarivo.

Pour elle, les sommes perçues par le gouvernement malgache n’ont qu’un seul but, "le gouvernement profite de la peste pour repousser les élections présidentielles. Car celui au pouvoir veut y rester".

L’épidémie aurait déjà fortement ralenti depuis des jours

Au moment où nous recevons ce témoignage, le Ministère de la Santé Publique malgache a émis un communiqué, affirmant que "depuis le 14 Octobre jusqu’au 17, il n’y a plus eu de cas confirmé. Le ministre de la Santé Publique a indiqué que les gens consultent les centres de santé parce qu’ils sont sensibilisés, notamment par la presse.

Le ministre a aussi profité de cette rencontre avec la presse pour évoquer le nombre de décès plus important que lors des précédentes saisons pesteuses".

Coup de com’ ?

En compilant les données disponibles sur le site de l’OMS, on peut observer qu’en novembre 2014, l’épidémie de peste à Madagascar avait fait 40 morts. En septembre 2015, 10 morts et en décembre 2016 un total de 52 morts.

Certes, le décès des 80 victimes de la peste est dramatique, mais ce bilan semble s’inscrire dans la moyenne annuelle du nombre de victimes provoquées par cette maladie qui, rappelons le, est endémique à Madagascar.

Nul doute donc, que les fonds et les moyens octroyés par l’OMS, l’UNICEF, l’USAID, l’Ambassade de France et Médecins du Monde seront utilisés à bon escient sur place, pour peut-être ralentir la prochaine épidémie…

 

http://www.zinfos974.com/Peste-a-Madagascar-La-realite-vue-par-une-Reunionnaise-sur-place_a120281.html

Publié dans Santé, Peste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article