Un oiseau sans couleur et sans nom - J.J. RABEARIVELO

Publié le par Alain GYRE

Un oiseau sans couleur et sans nom

a replié les ailes

et blessé le seul oeil du ciel.

 

Il se pose sur un arbre sans tronc,

tout en feuilles

que nul vent ne fait frémir

et dont on ne cueille pas les fruits, les yeux ouverts.

 

Que couve-t-il ?

Quand il reprendra son vol,

ce sont des coqs qui en sortiront :

les coqs de tous les villages

qui auront vaincu et dispersé

ceux qui chantent dans les rêves

et qui se nourrissent d’astres

 

Jean-Joseph Rabearivelo

Traduit de La Nuit 1935

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article