Littérature – Les hainteny se redécouvrent en peinture

Publié le par Alain GYRE

Littérature – Les hainteny se redécouvrent en peinture

14.11.2016

La peinture est une poésie muette et la poésie une peinture parlante, dit-on. Cette expression cadre parfaitement avec la ligne conductrice de l’évènement qui s’est déroulé samedi après-midi à la libraire Mille feuilles Behoririka. « Hainteny » de Jean-Joseph Rabearivelo, illustré par les coups de pinceau de Mamy Rajoelisolo y a été dévoilé aux amoureux de la littérature.

L’ouvrage, un album tout-carton dans un livret de 16 pages, a présenté au grand public trois des grands piliers du paysage culturel, à savoir Johary Ravaloson, Michèle Rakotoson et le peintre Rajoelisolo en personne. C’est un recueil des vieilles chansons de l’Imerina que l’illustre Rabearivelo ambitionnait de faire découvrir au public francophone de son époque. Ainsi, comme beaucoup de ses écrits, il a produit des traductions simultanées de cette forme poétique singulière.

La peinture est une poésie muette et la poésie une peinture parlante, dit-on. Cependant, en lisant les premières lignes en malgache en haut, suivi de la traduction française de ces mêmes lignes en bas, le tout imprimé sur une peinture maître à chacune des pages, on se rend vite compte de la subtilité dont l’éditeur a fait preuve dans sa façon de mettre ces deux arts en parfaite symbiose. À noter que le choix de l’éditeur concernant l’illustrateur n’est pas un fait anodin. En effet, Mamy Rajoelisolo n’est autre que le petit-fils d’un ami proche de l’écrivain, qui était lui même artiste peintre.

Les écrits restent, ceux de Rabearivelo en particulier. « Lui et ses œuvres sont intemporels », confie Michèle Rakotoson, tout en rajoutant qu’ « il est étonnant de constater que ces hainteny d’un autre siècle que Rabearivelo, dialoguent merveilleusement, avec ces scènes contemporaines d’Antananarivo de Rajoelisolo». Une façon pour la chroniqueuse de souligner la bonne note qu’elle attribue à l’ouvrage. « Une satisfaction partagée, et surtout un évènement qui tombe à point nommé, puisqu’on célèbre le 80e anniversaire du lycée Rabearivelo », conclut avec enthousiasme Danoly Brice Rakotomanga, petit fils du poète, venu honorer de sa présence l’évènement.

 

H. R.

http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/litterature-les-hainteny-se-redecouvrent-en-peinture/

Publié dans Culture, Littérature, Hainteny

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article