POUR UNE OMBRE - J.J. RABEARIVELO

Publié le par Alain GYRE

 

POUR UNE OMBRE

In memoriam Samuel Ratany

 

O toi qui l’aurais lu pour sa grande tendresse

et qui l’aurais aimé pour le noble dédain

qu’il a devant les fleurs motres1 de ma jeunesse

et les fanes couvrant le cœur de mon jardin ;

 

toi vers qui mon regard s’élance en pure perte,

interrogeant en vain l’espace élysien,

et revient égaré, chargé d’ombre et d’alerte,

nef ayant fait naufrage et perdu corps et bien ;

 

force, force, ce soir, la porte épouvantable

qui te garde captif d’un sort désenchantant !

Entretiens le silence et le deuil de ma table

où ce livre d’amour et de fierté t’attend !

 

Que ton ombre s’abreuve, en parcourant ses pages,

du sang jailli d’un rythme en commun cultivé

avant que fût ravi par les ombreux rivages,

ton cœur qui de musique neuve a tant rêvé.

 

JEAN-JOSEPH RABEARIVELO

VOLUMES. – XXIII

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article