Tu t’es construit une tour sous le vent - J.J. RABEARIVELO

Publié le par Alain GYRE

Tu t’es construit une tour sous le vent

puis tu t’es accroupie sur l’eau,

ô reine sans visage

dont la pointe de la couronne

défie ce-qui-deviendra-pluies,

et dont les diamants embués

sont faits d’astres, et rien que d’astres.

 

Ô belle âme de ce-qui-change ;

ô soeur et fille, tour à tour,

de cette lune qui vient de naître

à l’orée d’un verger,

tu as bâti sous le vent

et tu habites sur l’eau

comme mes rêves de sagesse !

 

Que nous fera la chute brusque

de ce qui est notre royaume ?

 

Comme ta tour, comme la mienne,

comme la perfide que foulent nos pieds,

cette joie dont pétillent nos yeux,

si elle doit bientôt s’éteindre,

ne nous reviendra-t-elle pas autre et nouvelle ?

 

Jean-Joseph Rabearivelo

Traduit de La Nuit 1935

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article