A RAMILIJAONA - J.J. RABEARIVELO

Publié le par Alain GYRE

 

A RAMILIJAONA

 

Le vent pourra souffler, Ramily, dans ce livre

et, dispersant ses fleurs, saccager tous ses fruits ;

comme des tours restant de quels palais détruits,

vous y verrez encore, avec la paix de vivre,

 

les souvenirs heureux de la belle amitié

qui sait nous consoler de tant d’âmes perverses

pour qui n’est que poussière et cendres le commerce

de nos grands morts royaux et leur âge oublié !

 

Ainsi, le cœur plus clair que celui du printemps

et plus bleu qu’un verger qui se gorge de lune,

en vous offrant ces chants de notre ardeur commune,

je n’appréhende pas pour eux l’œuvre du temps !

 

JEAN-JOSEPH RABEARIVELO

VOLUMES. – XXXVI

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article