Madagascar lance un colloque international sur la protection des lémuriens

Publié le par Alain GYRE

Madagascar lance un colloque international sur la protection des lémuriens

Un espèce de lémurien, le sifaca, à Nahampoana Reserve, Fort Dauphin à Madagascar.

Par RFI Publié le 13-12-2017

Ce mercredi 13 décembre à Tamatave, à Madagascar, débute un colloque international sur la protection des lémuriens. Il est organisé par le groupe d’études et de recherche sur les primates (GERP) qui réunit les primatologues de Madagascar. C’est la première fois qu’une initiative de telle ampleur est mise sur pied. Le but est d’alerter et mobiliser sur la disparition potentielle du lémurien, l’animal emblématique de la grande île, qu’on ne trouve nulle part ailleurs sur la planète.

Sur 114 espèces de lémuriens connues, plus de 80% sont en voie de disparition. Le constat fait froid dans le dos. Pour Guy Radjatain, membre du groupe d’études et de recherche sur les primates (GERP), la priorité est à une action concertée: « Les chercheurs, les étudiants, les organisations, mais aussi les décideurs, doivent se donner la main, travailler ensemble, pour la conservation de l’animal ».

Le but du colloque est de mettre à jour une base de données internationale pour la sauvegarde des lémuriens. Ce petit animal est très important dans la culture malgache et considéré comme patrimoine de l’humanité. Pour le professeur Eustache, il y a aussi un gros travail de sensibilisation à faire auprès de la population. « Les feux de brousse, comme tout le monde le sait, continuent à Madagascar. Ils font disparaitre les habitats de ces animaux, et ces derniers disparaissent avec naturellement », regrette-t-il.

Le feu de brousse est une tradition ancestrale à Madagascar qui permet de renouveler les pâturages.

http://www.rfi.fr/afrique/20171212-madagascar-lance-colloque-international-protection-lemuriens

Publié dans Faune, Lémuriens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article