REGARD - J. J RABEARIVELO

Publié le par Alain GYRE

Interlude rythmique

à André Fontainas.

 

6

REGARD

 

   Sur quel monde englouti sans retour

   te fermes-tu pour bientôt t’ouvrir

   aux astuces vaines de l’Amour

   sinon au piège amer du Mourir,

 

   ô regard où pèsent divers poids ?

– Celui-ci, s’interrogeant au coeur

   d’un miroir, ne voit que désarroi

   où jamais ne s’est vu que de fleurs.

 

   Cet autre qui s’attendait à voir

   descendre la nuit sur son destin,

   sent que jusqu’à la fuite du soir

   prolonge l’éclat de son matin,

 

   ô regard, innombrable tombeau

où gisent à la fois le laid et le beau.

 

JEAN-JOSEPH RABEARIVELO

VOLUMES. – XLVI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article