Après Ava, les risques de crues et d’éboulements

Publié le par Alain GYRE

Après Ava, les risques de crues et d’éboulements

08/01/2018

Ava est partie, cependant les risques de crues et d’éboulement demeurent dans certaines localités balayées ou impactées par le cyclone, à la suite des pluies diluviennes.

À midi , ce 8 janvier 2018, la vigilance rouge est toujours de vigueur dans la plaine d’Antananarivo traversée par Sisaony, Ikopa et Mamba. Si le niveau de la rivière Ikopa a baissé à l’échelle d’  Antelomita, d’Ambohimanambola et d’Anosizato, à Bevomanga, le niveau de la rivière est de 4,50m. La cote de vigilance de danger est imminente est ainsi atteint. Et les prévisions estiment que le niveau de la rivière continuera encore à monter à cette échelle dans les prochaines 12 heures. Le niveau de Sisaony continuera en revanche à baisser à l’échelle d’Andramasina et d’Ampitatafika, tandis  que le niveau de la rivière Mamba est resté stationnaire à l’échelle d’Ambohidroa, selon les informations partagées par le ministère de l’Eau, de l’Énergie et des Hydrocarbures.

1 millier de personnes a été évacué dimanche le long du Sisaony. À Anosizato Est, 4 fokontany se trouvent dans l’eau. Des écoles primaires publiques ont dû recueillir les sinistrés et les centres d’hébergement des sinistrés  à Ampefiloha et à Isotry sont déjà opérationnels depuis quelques jours.

En région, l’alerte rouge est maintenue pour les riverains du fleuve Manapatrana à Farafangana dans la région Sud-est. La même alerte est toujours en vigueur pour les deux rivières Matitanana et Mananjary dans la région Vatovavy Fitovinany, selon un bulletin diffusé par le BNGRC le 07 janvier dernier.

Comme les risques d’inondations, les éboulements et les effondrements de certaines infrastructures représentent des dangers qui peuvent survenir à tout moment, avertit le Bureau national de gestion des risques et catastrophes. 6 maisons se sont déjà écroulées à Antananarivo, selon le BNGRC.

Dans la région Haute Matsiatra, à Ivotry Avaratra, Fianarantsoa,  7 personnes, dont un enfant de 11 mois, ont péri à la suite d’un glissement de terrain qui a emporté la maison dans laquelle ils se trouvaient. Ils assistaient à une veillée mortuaire quand le drame s’est produit dimanche 07 janvier.

 

http://www.orange.mg/actualite/apres-ava-risques-crues-et-deboulements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article