Les événements au commencement du monde

Publié le par Alain GYRE

 

Les événements au commencement du monde

 

Au commencement, il y avait un homme et une femme. Ils dirent à Dieu :

- Nous ne pouvons supporter le vide qui nous entoure.

- Gardez (tano) la place où je vous ai mis, et vous aurez (hahazo) des compagnons, leur répondit Dieu. Et de tano vint la terre Tani et de hahazo vinrent les arbres hazo.

- Les deux époux se connurent ; la femme devint enceint. A son terme, elle enfanta un crocodile. Les époux furent stupéfaits. Dieu envoya Katoto, la petite tourterelle, chez eux pour leur rendre visite. Comment allez-vous ? demanda Katoto.

- Nous voici ! Nous avons demandé des compagnons à Dieu, et il nous a donné ce qui nous ressemble pas.

- Vous donnerez trois fois de suite naissance à des êtres qui ne vous ressembleront pas. Mais ne les tuez pas !

- A la naissance suivante, la femme, la femme eut un sanglier, puis un chien. Katoto revint envoyé par Dieu et dit :

- Le premier-né qui a un grand ventre, mets-le dans l’eau, c’est un crocodile. L’autre dont les poils sont hérissés est un animal terrestre, il s’appelle sanglier. Mais le troisième, excellent coureur, ne se séparera pas de vous, il s’appelle chien.

Après cela, la femme accoucha d’êtres humains : hommes et femmes et ils devinrent nombreux.

Quand ils furent nombreux, Dieu envoya encore une fois Katoto, car il allait célébrer ses noces avec madame la Terre qui déjà était son épouse. Katoto dit :

- Voici le message de Dieu, que je vous apporte :

- Vous êtes devenus nombreux.et je veux emporter ma femme la Terre. Choisissez donc : ou bien vous aimez votre mère et vous me donnerez chacun de vos ainés, ou bien gardez vos ainés, et j’emmène ma femme, et vous périrez vous-même et vos bien.

Quand Katoto eut achevé son message, les hommes lui répondirent :

- Nous avons bien entendu mla parole de Dieu, et nous y réfléchirons.

On s’approcha de ceux qui avaient dix enfants et on leur demanda d’en sacrifier un ; ils refusèrent. De même, ceux qui en avaient huit ne voulurent pas en abandonner. Ceux qui en avaient cinq, pas davantage. Personne ne voulut en sacrifier. Finalement un homme qui n’avait qu’un fils unique le donna en disant :

- Je donne le mien, si cela lui plait. Bien qu’il soit unique, ilvaut mieux qu’il soit perdu que de voir périr tant de vies.

- C’est bien, lui répondit Katoto.

Il alla rapporter à Dieu ce qi c’était passé. Il exposa comment tous ceux qui avaient beaucoup d’enfants n(avaient pas voulu les sacrifier. Dieu fut ému de ce que c’était  un fils unique qui lui avait été remis. Voici le message qu’il chargea finalement Katoto de prononcer :

- Vous qui avez beaucoup, mais qui n’avez rien voulu donner, vous serez dorénavant les esclaves de celui qui  qui n’avait qu’un fils et qui l’a sacrifié. Il , par la vie de ce fils unique, sauvé la vie de l’humanité entière.

Telle est l’origine de la royauté, car même si le roi n’a pas beaucoup de fils, il a des foules d’enfants dont il s’occupe. On n’ose pas tuer Katoto l’envoyé de Dieu. Même le village où ses plumes sont tombées n’est plus habité, car on pense qu’il pourrait être détruit.

 

 

Aux origines du monde

Contes et légendes de Madagascar

Réunis par Galina Kabakova

Files France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article