Conte: Pourquoi les hommes n’ont plus de queue

Publié le par Alain GYRE

 

Pourquoi les hommes n’ont plus de queue

 

Autrefois, dit-on, aux temps les plus reculés l’homme avait une belle et longue queue qui trainait jusqu’à terre. Il vivait au milieu des bêtes. le bœuf était son grand ami si grand ami qu’ils devinrent comme frères de sang et qu’aujourd’hui  encore ils ont l’un pour l’autre une vive affection.

Un jour, une personne très riche, qui habitait un village de la plaine, donna une grande fête. L’homme, qui était très occupé, ne put y assister. Le bœuf, qui n’avait rien à faire, résolut de s’y rendre. Comme il était très coquet, il dit à l’homme :

- Puisque tu restes ici, prête-moi ta queue. Je vais la mettre à la place de la mienne qui est toute petite et disgracieuse. Je serai beaucoup plus beau.

L’homme consentit et le bœuf, ainsi paré, se rendit à la fête.

 O l’admira beaucoup et on le félicita sur son bel ornement. La fête terminée, il trouva lui-même que cette queue nouvelle était bien jolie, très utile pour chasser les mouches et les moustiques et qu’elle lui donnait unfort bel air lorsqu’il la balançait à droite et à gauche. Il résolut de ne pas la rendre à l’homme et lorsque celui-ci la réclama, il refusa de la lui restituer.

Voilà pourquoi l’homme n’a plus de queue. Mais il la regrette toujours car il la trouve bien commode pour s’asseoir. Aussi, toutes les fois qu’il s’accroupit par terre ou sur la natte, il ne manque pas de se plaindre et de s’écrier : « Ohy èè ! » (Oh ! ma queue !)

 

 

Aux origines du monde

Contes et légendes de Madagascar

Réunis par Galina Kabakova

Files France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article