Le prix du courage décerné à douze militants malagasy

Publié le par Alain GYRE

Le prix du courage décerné à douze militants malagasy

Écrit par  Maholy  Publication :  4 février 2018

Le prix du courage citoyen « Gasy mahasaky Awards » a été remis à douze hommes malagasy qui ont défendu leurs terres, les ressources de leurs communautés

Dans un pays où la corruption est devenue monnaie courante, refuser des millions d’ariary pour se taire peut être traduit comme une imbécilité, une bêtise. Croupir dans une prison où le nombre de prisonnier dépasse à 100% la capacité d’accueil, pour défendre ses idées, est plus qu’un acte de courage

« Il faut parler pour changer les choses » dit Eric Raparison de la Solidarité des Intervenants sur le Foncier (SIF). « Dénoncer ce qui ne fontionne pas, ce qui est injuste » appuie-t-il. Le prix du courage citoyen « Gasy mahasaky Awards » a été remis à douze hommes malagasy qui ont défendu leurs terres, les ressources de leurs communautés et ont refusé de suivre une voie qui va à l’encontre de leurs principes et de l’intérêt commun. Parmi eux, Attoumany Alily, dont le prix a été décerné à titre posthume. Attoumany Alily était membre de la communauté de base d’Antsahampano-Ambanja qui préserve les mangroves dans cette région. Il a été tué en 2016 par des charbonniers alors qu’il surveillait la forêt dans sa zone d’intervention. Sa lutte pour l’environnement et son meurtre n’ont pas été médiatisés comme l’ont été certains cas. Ses meurtriers sont en liberté, impunis. Six militants de Soamahamanina (emprisonnés pour avoir contesté l’exploitation de métaux par les Chinois dans leur commune) ont également reçu le prix du courage citoyen. A leur côté, Raleva, Armand Marozafy, Clovis Razafimalala, Tsimaniry Pascal qui ont fait parler d’eux dans leur acharnement contre tous types d’injustice affectant leurs communautés, dus aux exploitations de leurs ressources minières et forestières. Un autre lanceur d’alerte persécuté, Sarovy Augustin, quant à lui se réfugie en Europe. La détermination de continuer à se battre rassemble ces hommes. Les prix qui ont été décernés le 31 janvier à Antananarivo, rendent hommage au courage des militants et des communautés de base. Ils ont été arrêtés, emprisonnés, condamnés et/ou font l’objet de poursuites officielles. L’initiative de cet hommage est du Diaspora Gasy Réunion, du mouvement ROHY (Rindran’ny Olompirenena Hiarovana ny fiarahamonina, SIF (Sehatra Iombonan’ny Fananan-tany), Alliance Voahary Gasy et Wake Up Madagascar. Le même jour, les prix des gagnants du concours « Soraty ny demokrasia » organisé par WYLD (Women and Youth's League for Democracy) et Liberty 32 ont été remis le même jour. Razafimahefa Ny Aiko, d’Antananarivo a obtenu le premier prix, Rajoelimbololona Maryo Sébastieni de Diego Suarez et Rabenantoandro Elodie d’Antananarivo sont arrivés deuxièmes ex aequo. Vanina Boudi, de Toamasina a reçu le prix spécial du jury.

 

Gasy Mahasaky 2017

Attoumany Alily, COBA Antsahampano, région DIANA

Marozafy Armand, COSAP Masoala, Coalition Lampogno, Maroantsetra

Raleva, membre de Justice et Paix et de l’Observatoire independent des droits économiques, sociaux et culturels à Madagascar, Vohilava, Mananjary

Razafimalala Clovis, coordonnateur de la coalition Lampogno, Maroantsetra

Sarovy Augustin, Masoala, Analanjirofo

Tsimaniry Pascal, Toamasina

Les militants de Soamahamanina : Pierre Robison, Andrianony Andriamanatsihoarana, Randriaendrikarivo Fenohasina, Ratsiriniaina Jean Augustin, Ranaivoarivelo Augustin, Andriarajoniaina Tonona Guillaume

 

■ V.M

http://latribune.cyber-diego.com/societe/2276-le-prix-du-courage-decerne-a-douze-militants-malagasy.html

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article