Paludisme- Madagascar : 300 décès en 2017

Publié le par Alain GYRE

Paludisme- Madagascar : 300 décès en 2017

LINFO.RE – créé le 3.02.2018 –  La rédaction

Madagascar - paludisme

SIPA.com

Par rapport à 2016, le nombre de décès liés au paludisme est certes en baisse mais celui des cas a, par contre, connu une hausse, à Madagascar en 2017.

300 décès en 2017 contre 500 en 2016

En 2016, 300 000 cas de paludisme ont été enregistrés contre 500 000 cette année. Compte tenu de ce chiffre, on pourrait parler de régression dans les efforts fournis pour lutter contre cette maladie à Madagascar. En revanche, il faut souligner que le taux de mortalité en lien avec le paludisme a connu une baisse cette année. Soit 300 décès en 2017 contre 500 en 2016 et 800 en 2015. Ce constat est perçu comme une note d’espoir quant à la lutte que les autorités malgaches mènent pour combattre le paludisme qui reste un problème de santé majeur dans le pays.

Causes de la hausse des cas de paludisme

Le responsable du programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) rattaché au ministère de la santé malgache a tenté d’expliquer la hausse des cas du paludisme dans le pays. Il a notamment évoqué le passage du cyclone Enawo comme étant une des causes principales de la prolifération des cas de la maladie dans plusieurs parties de l’île. Cette hausse de cas de paludisme a surtout été enregistrée dans la partie sud de Madagascar.

Moyens anti-paludisme déployés

Le plan stratégique 2018-2022, mis en place par les autorités malgaches, pour lutter contre le paludisme comprend entre autres une campagne préventive de distribution des médicaments. Les premiers bénéficiaires de ce don de médicament sont notamment les femmes enceintes. Une centaine de districts, les plus concernés par le paludisme, vont aussi faire l’objet d’aspersion d’insecticide.

(Source : newsmda.com)

http://www.linfo.re/ocean-indien/madagascar/735933-paludisme-madagascar-300-deces-en-2017

Publié dans Santé, Paludisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article