Madagascar: débat sur le futur de l'île

Publié le par Alain GYRE

Madagascar: débat sur le futur de l'île

Vue sur le Lac Anosy, au centre de la ville d'Antananarivo, capitale de Madagascar (photo d'archives).

© Sascha Grabow / Wikimédia

Par RFI Publié le 31-03-2018

Quel futur pour Madagascar ? C'est une question à laquelle les très nombreux candidats à l'élection présidentielle feraient bien de réfléchir pour élaborer leur programme. Mais c'était aussi le thème du débat organisé cette semaine par la Banque mondiale retransmis en direct sur les réseaux sociaux. Cinq intervenants ont exposé leur vision et ouvert des pistes de réflexion pour l'avenir du pays, devant un public et des internautes aux aguets. Interview des deux panélistes qui ont suscité le plus de réactions.

Le renouveau de Madagascar peut passer par la politique. Juvence Ramasy, maître de conférences en sciences politiques en est convaincu. Mais tout est à changer : l'offre politique actuelle ne peut, selon lui, pas répondre aux besoins. « Effectivement aujourd'hui, à Madagascar, on a des partis politiques qui n'ont de "parti" que le nom, qui sont assez faiblement structurés, où on a des élites qui sont "transhumantes", c'est-à-dire qu'elles sont passées par tous les partis politiques depuis l'indépendance. Je pense qu'il faudrait créer un parti, à partir de rien. C'est aux jeunes de s'engager. Donc ce n'est pas pour les prochaines élections en 2018 voire celles dans 5 ans, mais plutôt sur le long terme. Un engagement sur des réelles idées, sur des projets de société, de visions pour le pays. »

La jeune génération est aussi dans le viseur du père jésuite Sylvain Urfer, fondateur du centre Foi et Justice, un groupe de recherche sur Madagascar. Selon lui, pour parler de l'avenir de l'île, il faut d'abord se confronter aux facteurs de blocage, essentiellement culturels.

« Mon idée, c'est que les comportements imposés par la culture sont des comportements d'une société d'autrefois. Mais ces comportements étaient le reflet de valeurs. Et ce sont ces valeurs spécifiques de la culture qu'il faut conserver. Et ces valeurs, il faut maintenant les réinjecter dans les comportements modernes que les jeunes vivent. Et ça peut marcher parce qu'ils sont sensibles au fait d'être Malgaches mais ils ne savent pas ce que c'est. »

Prendre conscience des enjeux, politiques comme culturels, comprendre les fonctionnements et dysfonctionnements d'une société où un fossé sépare encore les décideurs des réalités socio-culturelles, voilà quelques-unes des pistes proposées pour vivre l'avenir sous de meilleurs auspices.

 

http://www.rfi.fr/afrique/20180331-madagascar-debat-le-futur-ile

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article