Dominique CAGNARD à Madagascar

Publié le par Alain GYRE

Dominique CAGNARD à Madagascar

Je suis auteur jeunesse (poète) et sur le site du Printemps des Poètes à la poéthèque.

J'animerai un atelier de lecture et d'écriture de poèmes avec des enfants, des adolescents et des adultes le samedi 15 septembre de 10 h à midi à l'Alliance Française de Tananarive et le samedi 29 septembre de 10 hà 12h et de 15 h à l'Alliance Française de Tulear.

Soyez les bienvenus

 

Dominique CAGNARD, né en 1950 dans la Somme, vit actuellement près de Meaux (Seine-et-Marne). Il a produit, il y a quelques années, sur France-Culture, de nombreuses émissions consacrées à des écrivains, des poètes et des peintres. Il est, maintenant, de ces artistes qui, par intermittence, aident à la découverte de la Poésie dans le cadre d'ateliers, de lectures, de projets de grande envergure et qui, parce que c'est leur vocation, tentent de nous faire découvrir, avec leurs mots, des raisons de vivre et d'espérer.

 

Bibliographie

Poésie pour les jeunes

Le Préloin, Corps Puce, 2018

A Paris il y a plein de valises qui s'ennuient, La Rumeur libre, 2017

Tzigane, je veux être ton papillon, Corps puce, 2012

Une vache dans ma chambre, Motus, 2008

Les Pas de la pluie, éditions Dumerchez, 2005

Sous la perle des nuages, éd. Les Adex, 2004

Presque le bonheur, éd. le Dé Bleu

Le couvent des cordeliers éd. Les Adex, 2001

Le veilleur de toiles, éd. Les Adex, 2000

Perdre le large, édition Cahiers Bleus - Librairie bleue

Anthologies

Premiers poèmes pour toute ma vie, anthologie de poésies, à partir de six ans, Milan Jeunesse, 2003.

Premiers poèmes pour tous les jours, anthologie de poésies, à partir de six ans, Milan Jeunesse, 2004.

Naturellement, anthologie de poésies, à partir de six ans, éditions Rue du Monde, 1999.

Dis-moi un poème qui espère, anthologie de poésies, à partir de six ans, éditions Rue du Monde, 2004.

Un poème:

Notre frère lointain

Un jour,

nous ferons attention

à notre frère lointain

l’un ne sera plus divisé

et l'autre, notre unique raison d'exister.

 

Cette nuit,

nous marcherons longtemps jusqu'à l'aube,

reconnaissant d'avoir traversé

tous ces jardins à l'abandon

rapprochant nos lèvres

pour embrasser le ciel qui nous habite.

 

Pose tes yeux dans ma nuit.

Ton frère est un autre mais pas un étranger.

 

Quand tu auras pris le temps

de remonter toutes les pages de l'absence,

que tu te seras perdu

au point de ne plus savoir si tu es mort

ou si tu es vivant

une présence

invisible s'offrira à toi :

l'autre face de la réalité,fragile,

avec ses mains d'arc-en-ciel.

 

La terre nous regarde, comme un appel

au lointain, au silence et à la tendresse.

 

Je suis sans nouvelle du lointain.

Pour commencer à écrire, il faut apprivoiser

la petite musique qui est en nous,

abandonner toutes les performances.

 

Il y a un temps pour les sensations,

les paradis artificiels

et un temps pour les apparitions.

 

J'écris pour pêcher

le regard perdu au fond de la forêt

par manque d'incitation.

Excité par le désir de la publication,

nous n'incitons pas la phrase

à mûrir lentement.

 

Un poème trop vite publié est voué à l'échec.

Si tu écris un poème,

jette tous tes miroirs par la fenêtre.

 

Nul besoin d'apparence

pour gagner la rive de l'autre

où les regards deviennent transparents,

chargés de signe,

pour donner du large

et échapper à toutes les formes d'urgence

qui empêchent l'homme

de cristalliser son regard.

 

L'autre, ce frère lointain,

trop longtemps méprisé, oublié!

Lui seul existe, qui nous écoute et prend soin de nous,

pendant que nous dormons.

 

Chaque livre écrit

est une bouteille jetée dans les terres.

Qui viendra la repêcher?

 

Dominique Cagnard

 

avril 2007 inédit

édition

printemps des poetes

                                    2008

genre

                                    Poèmes sur Eloge de l'autre

 

https://www.printempsdespoetes.com/index.php?url=poetheque/poetes_fiche.php&cle=223

Publié dans Culture, Poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article