L’envoutant Extrême-Sud de Madagascar

Publié le par Alain GYRE

 

L’envoutant Extrême-Sud de Madagascar

 

 

Si vous souhaitez vivre un périple rare et mythique, la traversée entre Tuléar et Fort Dauphin par le littoral fait partie de ces raids d’exception que nous aimons partager avec vous.

 

Cet itinéraire singulier emprunte les pistes insolites et secrètes de l’extrême-Sud malgache et les rencontres, dans ces contrées lointaines, sont authentiques, souvent pittoresques et humainement très fortes.

Photo: http://paesaggio.over-blog.com/article-28963910.html

Les grandes dunes d’Androka, qui ondulent à perte de vue, nous ont conduit en avril 2016 chez un vieux sculpteur sur bois, spécialiste dans l’art funéraire Mahafaly.

 

Ce vieil homme perpétue les rituels et les coutumes en sculptant les différentes sortes d’Aloalo et de statuaires qui ornent les tombeaux funéraires de cette ethnie. Ses œuvres si caractéristiques de la région, symbolisent la terre et le ciel, le réel et l’imaginaire et aussi les Ancêtres et les vivants.

 

D’une grande valeur spirituelle, l’Aloalo représente l’un des piliers fondamentaux de la culture Mahafaly.

Comme voyageurs, nous sommes invités à côtoyer avec respect le sacré et l’intemporel.

Photo: no comment - http://agir.avec.madagascar.over-blog.com/2016/12/ongan-janahary-l-art-funeraire-mahafaly.html

Jadis, ces lieux funéraires étaient cachés, secrets et peu de personnes y avaient accès. Ce n’est malheureusement plus le cas de nos jours. Notre rôle est aussi d’encourager à respecter ces lieux et ne pas faire commerce de ces pièces, à très haute valeur symbolique.

Photo: https://www.youtube.com/watch?v=BH71TGA1Iqs

En poursuivant notre piste, la traversée de la rivière Menarandra est, à elle seule, une aventure singulière. Le lit asséché nous conduit sur le territoire de l’ethnie Antandroy. Très aride, cette région est difficilement cultivable et la population vit surtout de l’élevage extensif d’ovins et de bovins.

Photo: https://www.secours-catholique.org/actualites/a-madagascar-une-insecurite-alimentaire-chronique

Nous traversons des forêts de figuiers de Barbarie aux épines acérées qui laissent des souvenirs durables sur les flancs de notre Toyota. Au sol, entre les cailloux de la piste, la vigilance est de mise : de magnifiques tortues radiées, endémiques du Sud de Madagascar se déplacent nonchalamment.

Photo: https://www.madagascar-island.com/flore-bush-madagascar/

Aucun doute, nous sommes bien au cœur du « Pays des épines », la région la plus aride de Madagascar. Les multiples espèces de Didieréacées sont là pour en témoigner.

Photo: http://www.parcs-madagascar.com/aire-prot%C3%A9g%C3%A9e/parc-national-andohahela

Progressivement, la végétation et l’environnement change. A la hauteur de la réserve d’Andohahela, nous trouvons la jonction de trois types de biotopes spécifiques ; le bush aride, la forêt semi-aride et une forêt dense humide, ce qui, au sud du Tropique du Capricorne, est plutôt rare.

Photo: http://www.infokmada.com/region-anosy/

Un peu plus loin vers l’Est, la transition est soudaine. Nous franchissons une ligne de crête sous de magnifiques flamboyants et, devant nous, s’ouvre une large vallée verdoyante. La région Anosy marque le passage vers un nouvel environnement naturel et humain. Ici, les montagnes se jettent dans la mer, de puissants fleuves saignent le paysage avant d’atteindre l’océan Indien. A chaque voyage, nous ressentons la même sensation devant ces éléments, un sentiment incroyable de force tranquille.

Photo: http://www.fort-dauphin.org/tourisme/les-environs-de-fort-dauphin

Fort-Dauphin ou Tolagnaro est blotti au pied du Pic Saint Louis, face à l’Océan Indien. La quiétude de cette ville de province est apaisante, propice à un repos salutaire après cette belle échappée.

 

Nous sommes à 1 122 km à vol d’oiseau de Tana, la capitale perchée sur les Hautes Terres.

 

Voyage et récit de Tolo et Faly

Ecrit par Sylvain ©Détours Madagascar 2016

http://www.voyagemadagascar.com/lenvoutant-extreme-sud-de-madagascar/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article