L’oiseau le plus rare du monde fait son retour dans la nature

Publié le par Alain GYRE

L’oiseau le plus rare du monde fait son retour dans la nature

C’est l’oiseau le plus rare du monde. Une vingtaine de canards fuligules de Madagascar viennent d’être réintroduits dans un espace naturel, sur un lac du nord de la Grande Île.

On pensait l’espèce complètement éteinte. Des chercheurs ont retrouvé un petit groupe de 25 canards fuligules de Madagascar en 2006 sur un lac isolé de la Grande Île. Faisant de lui l’oiseau le plus rare du monde.

Ces canards ne faisaient alors que « s’accrocher à l’existence dans un endroit qui ne leur convenait pas vraiment, se souvient Rob Shaw – responsable des programmes de conservation à l’ONG britannique Wildfowl and Wetlands Trust (WWT) – interrogé par BBC News. Les menaces qui pèsent sur eux dans le reste de Madagascar, et les raisons pour lesquelles ils ont été si largement anéantis, sont énormes. Elles vont de la sédimentation aux espèces envahissantes, en passant par la pollution et les mauvaises pratiques agricoles ».

« Il a fallu un village pour élever un canard »

Le lac Sofia, isolé au nord de Madagascar, est l’endroit idéal pour faire perdurer cette espèce. (Photo : capture d’écran / BBC)

Après plus d’une décennie de travail, une équipe internationale de chercheurs a décidé de relâcher 21 canards fuligules. Une couvée élevée jusqu’alors en captivité. Les chercheurs ont donc écumé la Grande Île pour trouver un endroit idéal. « Nous avons trouvé le lac Sofia dans le nord de Madagascar, un lieu qui réunit de bonnes conditions et où nous espérons accueillir un nombre important de canards », poursuit Rob Shaw auprès de la BBC.

 « L’équipe a travaillé en étroite collaboration avec les communautés locales autour du lac qui dépendent de son eau, de ses poissons et de ses plantes, précise Nigel Jarrett du WWT à la BBC. Il faut un village pour élever un enfant, dit le vieux proverbe africain. Dans ce cas, il a fallu un village pour élever un canard. Nous nous préparons à ce moment depuis plus d’une décennie. »

Les canards ont donc été relâchés dans des volières flottantes géantes fabriquées en Écosse et installées sur le lac Sofia. L’équipe espère que la réussite de cette réintroduction – et le retour d’un oiseau qui était au bord de l’extinction – « constituera un exemple fort, non seulement pour sauver les espèces les plus menacées, mais aussi pour aider les communautés à soutenir les populations et la faune dans des habitats aussi précieux, même dans des régions très pauvres ».

 

https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/39977/reader/reader.html#!preferred/1/package/39977/pub/58074/page/10

 

Publié dans Faune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article