Poème: La dormeuse - Jacques Rabemananjara

Publié le par Alain GYRE

 

La dormeuse

 

Dormeuse, te voici lourde de volupté.

Un fil de songerie erre au coin de ta bouche.

Je contemple parmi les trésors de ta couche

la chaste nudité du corps que j'ai sculpté.

 

Mes doigts vont effeuiller sur tes paupières closes

les multiples splendeurs de mon nouveau printemps.

Le mois de mai royal s'est couronné de roses

et des pétales d'or jonchent le clair étang.

 

L'aube nous surprendra dans l'heureuse défaite.

Immobile,  le bras  replié sur  ta tête,

je  n'invoquerai point la grâce  du soleil.

 

Dors,  ma princesse,  dors. 

Sur  ta nuque d'ivoire se déploie,  impalpable,  et la soie et la moire

que  tisse entre nos corps le charme du sommeil.

 

Un survol d'arabesques enlumine la tour

d'ivresse et ce reflet d'ambre sur  le silence,

 est-ce l'éclat des lys,  est-ce la transparence

des flancs épanouis  en  réserve d'amour ?

 

J'ai  beau lire l'énigme  au  bord du  beau sourire

lunaire  et l'innocence ardente des seins  nus, 

mais rien n'apaise plus les flots incontenus

 de  nos  désirs,  renés à leur premier délire  !

 

 

De nouveau retentit l'appel de  nos  ébats 

mystiques.  Le sursaut des volcans d'origine

nous reprend et sur  nous vient se briser l'échine

 

des dieux encor fourbus par  d'antiques combats :

tel un fleuve de pourpre étrangement  circule 

le chaud courant d'extase au  ton  de canicule.

 

 Voici que nous revient l'écho des jours élus

où tu m'as révélé l'énoncé du miracle.

Quel émerveillement ! Belle comme un oracle,

tu me dictes,  depuis,  l'ordre de mon salut.

 

Tu es l'Initiée et tu es la Magie.

Possédant le secret des rites interdits,

tu me fais d'un seul geste ouvrir ce paradis

dont mon âme eut toujours la vive nostalgie.

 

Rappelle-toi. D'abord sous les cierges jumeaux,

l'alcôve devenue un sanctuaire intime :

mais qui donc est l'idole et qui donc la victime !

 

Puis,  l'errance à travers digues,  rocs et hameaux.

Brusquement, c'est l'arrêt divin et la capture

de l'instant éternel figé dans l'Aventure !

 

Jacques Rabemananjara

https://www.revuedesdeuxmondes.fr/article-revue/la-dormeuse-poemes-3/

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article