2012-03-31 Avril 1974, un mois riche en évènements

Publié le par Alain GYRE

Avril 1974, un mois riche en évènements

 

Comme les mois précédents, avril 1974 est très fertile en actualités. Signalons précisément la création de l'Ordre des journalistes.

1er avril: La presse parlée rend publique la nouvelle selon laquelle deux ressortissants français, Guy Ousset et Roger Didier, sont invités par le ministre de l'Intérieur à quitter le territoire malgache dans un délai de quarante-huit heures « pour attitudes et agissements de nature à compromettre l'ordre public et la sécurité intérieure ». Les deux hommes sont employés par la Société malgache de l'eau et de l'électricité (qui succède à Eau et électricité de Madagascar), respectivement en tant que directeur commercial et ingénieur en chef chargé de la production des zones extérieures.

2 avril: La presse publie le texte de l'ordonnance 74-015 portant création d'une Charte de la presse et d'un Ordre des journalistes à Madagascar. Le document comporte 4 chapitres et 118 articles.

Le même jour, dans une motion distribuée aux journalistes, le Syndicat des enseignants et chercheurs de l'enseignement supérieur suggère une extension rationnelle de l'Université vers les provinces et l'instauration rapide d'un comité de gestion de l'Université.

3 avril: Norbert Zafimahova, ancien président de l'Assemblée nationale décède à Farafangana dans sa 61e année.

4 avril: Le chef du gouvernement, le général Gabriel Ramanantsoa va à Paris pour assister au service religieux solennel qui sera célébré en la cathédrale Notre-dame à la mémoire de Georges Pompidou, décédé le 2 avril. D'autres personnalités, dont le ministre des Affaires étrangères Didier Ratsiraka, l'accompagnent dans ce voyage, sa première sortie à l'étranger depuis son arrivée au pouvoir.

7 avril: La Zambia Army de Zambie et l'ASCA d'Antalaha jouent à Mahamasina devant une foule immense le match retour de football comptant pour la qualification à la Coupe africaine des nations. L'ASCA, battue par 3 buts contre 6, est éliminée.

10 avril: Au cours d'une conférence de presse donnée à Ankerana, à l'initiative du

Dr Raseta, le président du Comité de soutien aux militaires et techniciens, Mahafina dit en substance: « Il est à déplorer que certains hommes déchus du pouvoir usent encore de leur influence et de leur autorité pour détraquer l'unité nationale. Ces hommes essaient de créer des dissensions entre différentes ethnies de l'île ».

17 avril: La presse parlée diffuse le texte du discours sur les problèmes des matières premières et du développement, prononcé le 14 avril par le ministre Didier Ratsiraka à la tribune des Nations unies. Il dit notamment:

« Nous serons assujettis tant que nous nous contenterons des miettes des pays riches ».

Le même jour, le pasteur Richard Andriamanjato, président national de l'AKFM, est réélu président du Conseil municipal d'Antananarivo.

Quant à Michel Fety, président du Conseil national populaire de développement, il reçoit en audience des représentants de l'ambassade de la République populaire de Chine. Une délégation du Syndicat des propriétaires de rizeries est également venu lui assurer de sa détermination à collaborer avec la Sinpa et les Fokonolona.

18 avril: Le chef du gouvernement qui entreprend depuis le 16 avril une visite officielle à Sambava, Andapa, Nosy Be et Antsiranana, déclare dans cette dernière ville: « D'ici trois ans, Madagascar n'importera plus de riz. La collaboration des agents de l'État et des Fokonolona devra être effective et efficace (...) L'arsenal de Diego-Suarez sera bientôt pris en charge par l'État et ses activités seront étendues à d'autres branches afin d'approvisionner les autres industries du pays ». Le général Ramanantsoa cite à l'occasion les mots d'un diplomate africain: « Soyez vigilants car vos ennemis peuvent ne pas être forcément des étrangers, mais quelques-uns de vos compatriotes le sont aussi ».

20 avril: Le général Ramanantsoa rentre dans la capitale après un périple dans le Nord et le Nord-est de l'île. Partout il a invité les Malgaches à s'unir dans le travail et la foi en l'avenir. Il a surtout répété une nouvelle fois que d'ici trois ans, Madagascar n'importera plus de riz.

24 avril: À l'occasion de l'ouverture de la session ordinaire du CNPD, Michel Fety prononce devant ses pairs, les membres du gouvernement et de nombreuses personnalités, un important discours dans lequel il met en exergue « le Fokonolona comme base, cadre et bénéficiaire de toutes nos actions en reconstruisant la Nation dans l'union, le travail et la vigilance ».

 

Pela Ravalitera

 

Samedi 31 mars 2012

L’Express

Publié dans Notes du passé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article