2012-07-13 Après les pirates, les « Zana malata »

Publié le par Alain GYRE

Après les pirates, les « Zana malata »      

 

Vendredi, 13 Juillet 2012

Abandonnons ces pirates qui ont essayé de créer une république de flibustiers à Nosy Mangabe, après toutefois avoir rappelé qu’auréolés de la puissance que leur conféraient l’armement et les richesses, ils avaient, selon Philippe Oberlé, noué des relations étroites avec les chefs de clans malgaches, louant de temps à autre, précise l’auteur, leurs services à l’occasion de guerres locales. Mais si certains ont repris le large, d’autres s’établirent définitivement sur la terre malgache, délaissant justement les risques et aléas de courses dangereuses, pour goûter, selon toujours Philippe Oberlé, le calme d’une existence sans soucis, prenant femme et fondant famille.

Leurs descendants métis, le Zana ou Malates (Mulatres ?) restèrent pour la plupart au pays. Un d’entre eux allait même entrer dans l’histoire par la grande porte puisqu’il fut le fondateur du premier royaume Betsimisaraka. Il s’agit, comme nous le verrons prochainement, du célèbre Ratsimilaho.

+S.J

Les sillons du passé

Midi Madagasikara

 

Publié dans Les sillons du passé

Commenter cet article